Banques participatives: Le Crédit agricole se lance à son tour

Publication: Mis à jour:
AL AKHDAR BANK
Fouad Harraz, directeur général de "Al Akhdar Bank", nouvelle institution financière créée. | AL AKHDAR BANK
Imprimer

FINANCE PARTICIPATIVE - Et de 4! Après l’ouverture des principales banques participatives à avoir obtenu leur agrément (en dehors des trois fenêtres participatives), c’est au tour du Crédit agricole d’annoncer le lancement prochain de son activité. La nouvelle banque, baptisée "Al Akhdar Bank", est le fruit d’un partenariat entre le groupe Crédit agricole du Maroc, qui détient 51% du capital, et la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD), qui détient le reste. Elle démarrera ses activités à partir de novembre prochain à travers quatre agences à Casablanca, Rabat, Berkane et Benslimane.

Un choix de villes symbolique

"Le choix de ces villes n’est pas fortuit", déclare au HuffPost Maroc Fouad Harraz, directeur général de la nouvelle institution financière créée. "En plus d’être une banque universelle, Al Akhdar Bank s’engage auprès du monde rural pour le financement de l’agriculture. Il fallait donc marquer le lancement de cette nouvelle activité par une décision symbolique notamment à travers les villes de Berkane et de Benslimane", ajoute-t-il. Cela n’empêchera pas la banque de "couvrir toutes les villes moyennes du royaume en quelques mois et l’ensemble du territoire national d’ici 3 ou 4 ans".

Malgré cette large couverture, Al Akhdar Bank se veut un "réseau ramassé" contrairement aux autres banques de la place. "Pour nos clients des grandes villes, se déplacer à l’agence ne sera pas une nécessité. Pas besoin donc d’une pléthore d’agences", précise Fouad Harraz. Pour répondre aux besoins de tout le monde, la banque participative mise donc sur le digital et offre, en plus de son site web interactif, une application mobile et la possibilité d’effectuer des opérations bancaires, pour les clients qui le souhaitent, juste à travers le téléphone en contactant un centre d’appels.

Des produits spécifiques pour la clientèle agricole

La banque concentrera ainsi sa présence physique dans les localités pour mieux servir sa clientèle rurale, moins à l’aise avec les outils technologiques. Si elle insiste sur l’universalité de l’institution et des produits qu’elle réserve à toutes les franges de la population, qu’elle soit particulière ou corporate, Al Alkhdar Bank souhaite miser sur la clientèle agricole en offrant "des produits innovants" spécialement étudiés. "Il est vrai que le produit Mourabaha, à titre d’exemple, est parfaitement adapté pour l’agriculture, notamment pour le financement de matériel, mais on a souhaité développer des produits spécifiques qu’on présentera bientôt au régulateur", confie le DG de la banque.

Al Akhdar Bank offrira donc les produits de la banque au quotidien, les produits de financement (Mourabaha, Ijara), ainsi que les dépôts d’investissement et des produits de financement de l’agriculture et l’agro-industrie (Salam). Aucune autre indication ne sera donnée sur les produits spécifiques, pas plus que sur les estimations de l’institution participative concernant ses premiers objectifs.

À noter que la banque dispose d’un Conseil d’Administration composé de 8 membres, représentant le Crédit agricole, ICD et des administrateurs indépendants. Elle dispose également de trois comités émanant du conseil à savoir le comité d’audit, le comité des risques et le comité de nomination et de rémunération.

LIRE AUSSI: