La Tunisie signe des accords de financement avec la Banque mondiale et la Banque Islamique de Développement

Publication: Mis à jour:
MONEY INVEST
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

La Tunisie et la Banque mondiale ont signé un accord de financement de 150 millions de dinars en faveurs des jeunes des régions intérieures. L’accord a été paraphé par le ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, et des représentants de la Banque mondiale, et ce en marge de sa participation aux travaux des Assemblée annuelles de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI), tenus à Washington du 11 au 15 octobre 2017, rapporte Mosaïque Fm.

Il s’agit d’un projet d’inclusion économique des jeunes en Tunisie destiné principalement à la jeunesse défavorisée. "Le ministère assurera la mise en place de ce programme en formant ces jeunes, les encadrant et leur fournissant de réelles opportunités d'emploi" a expliqué Laâdhari.

Dans un communiqué rendu publique par la Banque mondiale, ce programme cible les jeunes hommes et femmes âgés de 18 à 35 ans. Plusieurs gouvernorats dont Jendouba, Siliana, Kasserine et Kébili profiteront de ce programme qui "entend améliorer les débouchés économiques pour la jeunesse défavorisée à travers une approche intégrée offrant des services ciblés d’accès à l’emploi et des services dédiés aux entreprises et aux entrepreneurs, moteurs de la création d’emplois".

De son côté le vice-président de la Banque mondiale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Hafedh Ghanem, a indiqué, que parmi les sujets évoqués lors de sa rencontre avec la délégation tunisienne figure la possibilité de mettre en place de nouveaux projets relatifs aux énergies renouvelables et à la gestion de l'eau.

Deux autres accords de financement viennent d'être signés, lundi, entre la Tunisie et la Banque islamique de développement (BID). Le montant du premier accord est de 57 millions d'euros qui seront remboursé sur 20 ans dont cinq ans de grâce avec un taux d’intérêt de 2% . Alors que le deuxième prêt est de 15 millions d’euros, sans intérêts et qui sera remboursé sur 15 ans. Les deux prêts seront alloués pour la construction du barrage Saaïda au Cap-Bon et le barrage Kalâa Kobra (Sousse).

Une délégation tunisienne composée du ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, du ministre des Finances, Ridha Chalghoum et du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari s'est rendue, ce 10 octobre à Washington (États-Unis) pour participer aux travaux des assemblées générales d’automne de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI). Plusieurs entretiens avec des hauts responsables de grandes institutions internationales et régionales et des organismes financiers ont été tenus pour améliorer le climat des affaires et attirer de nouveaux investissements.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.