L'ex-chauffeur français d'Harvey Weinstein témoigne: "On savait qu'il s'était passé quelque chose de grave"

Publication: Mis à jour:
CHAUFFEUR HARVEY WEINSTEIN
L'ex-chauffeur français d'Harvey Weinstein témoigne: "On savait qu'il s'était passé quelque chose de grave" | L'OBS
Imprimer

HARCÈLEMENT SEXUEL - Alors que plus d'une trentaine de femmes ont déjà témoigné contre Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel, agressions et viols, son ancien chauffeur en France, Mickaël Chemloul, a lui aussi décidé de se confier dans une interview à L'Obs, ce lundi 16 octobre.

Chauffeur attitré du producteur pendant six ans lors de ses déplacements dans le sud de la France, Mickaël Chemloul explique avoir transporté à de nombreuses reprises des professionnelles du cinéma, des actrices et des jeunes femmes encore peu connues du grand public, toutes convoquées à minuit dans des hôtels cannois.

"Quand je les raccompagnais ou quand j'allais les chercher, au début tout allait bien et à la fin tout se passait mal. Il y avait des pleurs, des sorties pieds nus... Les gens étaient dans des états qui, psychologiquement parlant, laissaient à désirer... Les filles étaient plus à consoler au départ qu'à l'arrivée. On savait qu'il s'était passé quelque chose de grave."

"Ce qu'elles voulaient c'est réussir"

Aujourd'hui, le chauffeur reconnaît que, même sans assister aux rencontres, il se doutait de ces agressions et du harcèlement qu'exerçait Harvey Weinstein sur les actrices.

"Les actrices ou les filles qui étaient à ses côtés n'avaient pas trop d'emprise sur lui donc elles acceptaient tout ce qu'il leur disait et ça se passait comme ça."

Selon lui, il a transporté de nombreuses actrices françaises qui n'ont toujours pas parlé et témoigné. "Il y en a autant qu'aux États-Unis", estime-t-il. Des actrices qui ont "réussi" et ont été "en haut de l'affiche avec des premiers rôles, alors que deux ans auparavant, on ne savait pas qui c'était".

"Elles, ce qu'elles voulaient, c'était réussir (...) ou certainement faire un casting plus facilement parce qu'elles n'avaient pas fait d'études de cinéma", précise-t-il dans l'interview.

Mickaël Chemloul revient aussi sur le comportement agressif de Harvey Weinstein. Le chauffeur a lui-même porté plainte contre le producteur pour "coups et blessures", classé sans suite à l'époque. Il a également fait un burn-out après cette période, selon lui.

"Il était très nerveux. Quand il était énervé, quand il recevait une mauvaise nouvelle, il cassait tout dans la voiture. Les appuis-tête, les portières, il tapait de partout, il jetait les téléphones, les chaussures... c'était infernal."

LIRE AUSSI: L'initiative d'Alyssa Milano sur Twitter pour recenser les victimes d'abus sexuels