Le romancier algérien Said Khatibi décroche le prix Katara pour "Quarante ans à attendre Isabelle"

Publication: Mis à jour:
ISABELLE
DR
Imprimer

L'écrivain et journaliste algérien Said Khatibi a décroché le prix Katara du roman arabe pour son roman "quarante ans à attendre Isabelle" jeudi 13 octobre lors d'une cérémonie à Doha où deux autres auteurs algériens ont été distingués.

Said Khatibi a obtenu le prix Katara du roman arabe au même titre que autres auteurs: Samiha Khriss (Jordanie), Chaker Nouri (Irak), Houchenk Oussi (Syrie), Mohamed Berrada (Maroc).

Né en 1984, Said Khatibi, écrivain et journaliste algérien a obtenu en 2012 le prix du journalisme arabe et compte à son actif plusieurs œuvres.

Son roman primé "quarante ans à attendre Isabelle" aborde un aspect de la vie d'Isabelle Eberhardt "1877-1904" qui a vécu dans le sud algérien et mourra jeune, emporter par une crue.

Outre Said Khatibi, les Algériens Abdelwahab Aissaoui et Bachir Dhif Allah ont remporté le prix Katara dans les catégories "roman non publié" et "études et recherches" respectivement.

Cette 3e édition du prix annuel Katara du roman arabe a connu la participation de 1144 auteurs de différentes catégories. En 2015, le romancier algérien Wassini Laredj a été primé lors de la premère édition pour son roman "Le Royaume du papillon".

Lancé en 2014 par la Fondation générale du quartier culturel au Qatar, le prix Katara oeuvre à "consacrer la présence du roman arabe distingué au niveau arabe et mondial". Le prix s'engage également à traduire les œuvres primées en anglais et en français et à publier et promouvoir les romans non publiés.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.