Audrey Azoulay élue à la tête de l'Unesco

Publication: Mis à jour:
AUDREY AZOULAY
Mike Segar / Reuters
Imprimer

UNESCO - Elle était loin d'être favorite mais Audrey Azoulay a finalement remporté son pari. Celle qui a été ministre de la Culture en France a été élue à la tête de l'Unesco. Une victoire obtenue avec 30 voix soit seulement deux d'avance sur son opposant, et ancien grand favori, le Qatari Hamad Al-Kawar qui a obtenu 28 votes.

D'origine marocaine, la ministre, fille d'André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI, était la seule candidate issue d'un pays européen. Sa victoire n'a pas tardé à être saluée par le président français, Emmanuel Macron:

Un mandat qui s'annonce déjà compliqué

Selon Jeune Afrique, Audrey Azoulay aurait notamment profité du désistement de l'Egypte. "Un certain nombre de pays qui ont voté pour l’Égypte ne reporteront certainement pas leur voix vers le Qatar" explique le journal. L'ancienne ministre d'origine marocaine profitera alors de ce report de voix.

Elle remplacera la Bulgare Irina Bokova, à la tête de l'Unesco depuis 2009. Le directeur général est élu pour un mandat de quatre ans, renouvelable une fois. La nouvelle directrice générale se retouve ainsi à la tête d'une Unesco plus fragmentée que jamais après le départ de ses rangs des Etats-Unis et Israël.

LIRE AUSSI: