Tunisie - Cinéma: "L'amour des hommes", quand les hommes deviennent des muses. Interview avec son réalisateur

Publication: Mis à jour:
Imprimer

"L'amour des hommes" est un nouveau film tunisien, signé par le réalisateur Mehdi Ben Attia. Fruit d'une co-production tuniso-française, le film est sélectionné pour les Journées cinématographiques de Carthage. Raouf Ben Amor, Hafsia Herzi, Rochdi Belgasmi, Oumayma Ben Hafsia, Sondes Belhassen, Haythem Achour sont les acteurs principaux du film.

ll peint la vie d'Amel, une jeune femme foudroyée par le décès de son mari. Sans refuge, elle vit chez ses beaux-parents à Tunis. Elle reprend goût à la vie grâce à la photographie en choisissant de prendre des hommes comme modèles, ne craignant pas de bousculer par là les traditions et de briser les interdits.

Des hommes érigés en des modèles, c'est un schéma iconoclaste étant habitués à voir l'inverse. Une inversion des rôles voulue, a expliqué le réalisateur Mehdi Ben Attia au HuffPost Tunisie.

HuffPost Tunisie: Des hommes érotisés, c'est à contre-courant de ce qu'on voit dans le cinéma tunisien, pourquoi ce parti-pris?

Mehdi Ben Attia: C'est intéressant justement d'inverser le schéma classique présent dans le cinéma tunisien et ailleurs, de voir est-ce qu'une femme regarde des hommes comme ces derniers regardent des femmes? Inverser cette configuration systématique et montrer que la femme peut être l'actrice de sa vie, ni victime, ni objet. Un parcours où elle se heurte à des hostilités. Le fil conducteur est que j'emmène les personnages vers des trajectoires de liberté.

On voit aussi une certaine proximité entre les hommes, vous faites allusion à l'homosexualité masculine?

Non, l'homosexualité n'est pas le sujet du film mais Amel puise dans l'imaginaire homosexuel, dans le regard érotisé que porte les hommes homosexuels entre eux. C'est un univers qui l'inspire.

Vous parlez des libertés des femmes dans un moment où on en parle beaucoup. Être libre est-ce possible à Tunis?

On peut être libre, on se le doit à nous-même. Les libertés sont des enjeux centraux récurrents pour les Tunisiennes et les Tunisiens. La question est qu'elle est notre marge de liberté étant encerclés par le traditionalisme? Est-ce qu'on peut être libre dans une ville comme Tunis comme dans d'autres métropoles. C'est l'objet de ce film.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.