Une société tuniso-ivoirienne assurera la propreté de la ville d'Abidjan

Publication: Mis à jour:
POUBELLES
flickr/rustyclark
Imprimer

Le gouvernement ivoirien a annoncé avoir officiellement délégué le service public de propreté de la ville d'Abidjan à la société tuniso-ivoirienne ECOTI, qui avait remporté un appel d'offre lancé par le ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable ivoirien, pour assurer la gestion des déchets solides ménagers et assimilés du District d’Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire.

ECOTI opérera en coopération avec la société portugaise EBURNIE, selon la ministre ivoirienne, Anne Désirée Ouloto.

Dans un communiqué publié sur son site web, le ministère ivoirien a déclaré que le choix de ces entreprises internationales marque la volonté du gouvernement ivoirien de régler définitivement la question de la gestion des déchets dans le District d’Abidjan.

Toujours selon le communiqué, ces entreprises favoriseront, par leur savoir-faire, le transfert de technologies en matière de propreté, aux entreprises locales partenaires. "Abidjan doit redevenir la perle des Lagunes" a déclaré la ministre Ouloto.

L'entreprise tuniso-ivoirienne ECOTI, présidée par Rafik Ben Ayed, se chargera des communes d’Abobo, Anyama, Bingerville, Cocody et Plateau, tandis que la société portugaise se chargera d'autres secteurs de la ville.

Dans le même contexte, la Côte d’Ivoire avait récemment bénéficié d’un appui en moyens de collecte de déchets de la part de la France.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.