Les élections législatives partielles en Allemagne coûteront 500 mille dinars, selon le président de l'ISIE par intérim

Publication: Mis à jour:
ELECTIONS TUNISIA GERMANY
Tunisian expats queue up to vote at the Tunisian embassy in Berlin on October 21, 2011. Around 80,000 Tunisians living in Germany and eligible to vote are called to cast their ballots in Berlin and 14 other German cities. The country where the Arab spring begun opened it's doors for the first free elections since the revolution earlier this year. On October 23, 2011, nine months after the ouster of strongman Zine el Abidine Ben Ali in a popular revolt that sparked region-wide pro-democracy upris | ODD ANDERSEN via Getty Images
Imprimer

Dans une intervention téléphonique sur les ondes de Radio Shems FM, le président de l'Instance Supérieure Indépendante des Élections (ISIE) par intérim, Anouar Ben Hassan, a déclaré que le coût des élections législatives partielles qui se dérouleront en Allemagne courant mars 2018, s'élèvera à 500 mille dinars tunisiens.

"Les gens ont tendance à ignorer la complexité de ces élections probablement parce qu'il s'agit d'un seul siège, mais ce sont des centaines de pages de procédures qui sont entrain d'être revues après la ratification de 2017" déclare-t-il avant d'ajouter: "Peu importe qu'il s'agisse d'un seul ou plusieurs sièges, l'essentiel pour l'instance est de garantir la transparence et la réussite des élections".

Ben Hassan a souligné le timing de ces élections législatives partielles qui, dit-il, "tombent mal" puisqu'elles arrivent en même temps que les élections municipales. "Des tonnes de procédures doivent être revues, ce qui a mobilisé tous nos agents au sein de l'instance" a-t-il ajouté.

Le président par intérim a par ailleurs relevé le caractère exceptionnel de ces élections qui ont requis un calendrier et un système d'enregistrement exceptionnels. Selon Ben Hassan, le système d'enregistrement aux élections est fonctionnel depuis le 07 octobre.

Hatem Ferjani, alors seul député de la circonscription Allemagne, avait été retenu le mois dernier par Youssef Chahed, pour le poste de secrétaire d’État en charge de la diplomatie économique au sein du nouveau gouvernement. Ainsi, des élections législatives partielles doivent être organisées pour que le siège ne reste pas vacant, comme le stipule l’article 34 du code électoral, qui accorde un délai de 90 jours pour ce genre de scénario.

Suite à cela, plusieurs sources d'information ont affirmé que le directeur exécutif de Nidaa Tounes et fils du président, Hafedh Caid Essebsi, compte se présenter à la députation en Allemagne, et ainsi intégrer l'Assemblée des Représentants du Peuple.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.