Au Maroc, près d'un ménage sur six est dirigé par une femme

Publication: Mis à jour:
Imprimer

SOCIÉTÉ - Au Maroc, près d'un ménage sur six (16,2%) est dirigé par une femme, soit environ 1,2 million de ménages, indique le Haut-commissariat au plan (HCP) dans une note publiée à l'occasion de la journée nationale de la femme, célébrée le 10 octobre.

Selon les données du recensement de la population et de l’habitat effectué en 2014, sur lequel le HCP s'est basé, ce taux est plus élevé en milieu urbain (18,6%) qu'en milieu rural (11,6%).

Par rapport aux données du précédent recensement, effectué en 2004, le taux de ménages dirigés par des femmes est resté "presque stable" (16,33%). En 1960, la proportion de chefs de familles de sexe féminin ne dépassait pas 11,2%. Le taux s'est stabilisé dans les années 80-90 (15,3% en 1982 et 15,4% en 1994), avant d'augmenter légèrement dans les années 2000.

2 femmes chefs de ménages sur 3 sont veuves ou divorcées

Les femmes chefs de ménages sont pour la majorité d'entre elles veuves (55%) ou divorcées (14%), soit deux sur trois, contre 1% de divorcés et 1% de veufs parmi leurs homologues masculins. 20% d'entre elles sont mariées, contre 93% des hommes.

La moitié des femmes chefs de ménage (51%) est âgée de plus de 54 ans, contre le tiers (34%) de leurs homologues masculins.

Les femmes chefs de ménage sont en majorité analphabètes (65% contre 34% pour les hommes) et faiblement intégrées au marché du travail: leur taux d’activité est de 30% contre 81% parmi les hommes.

Davantage de ménages dirigés par des femmes à Guelmim

C'est la région de Guelmim-Oued Noun qui enregistre une proportion de femmes chefs de ménages plus élevée que la moyenne nationale. Elle est de 18,7%, soit 16.838 ménages.

Viennent ensuite la région de Béni Mellal-Khénifra (18%), du Grand Casablanca-Settat (17,4%) et de Rabat-Salé-Kenitra (17,3%), selon le HCP.

En revanche, les régions de Laayoune-Sakia El Hamra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Marrakech-Safi enregistrent des proportions plus faibles que la moyenne nationale, avec respectivement 15,1%, 15% et 13,6% de l’ensemble des ménages de la région.

Des logements plus petits mais moins de personnes à charge

Selon le HCP, une femme chef de ménage sur cinq vit seule, contre 4,6% parmi les hommes chefs de ménage. Les femmes chefs de ménage ont généralement moins de personnes à charge que leurs homologues masculins (3,4 personnes en moyenne contre 4,8 pour les hommes).

Elles vivent néanmoins dans des logements plus petits, d'une à deux pièces pour près de 40% d'entre elles (contre 33% pour les hommes), souvent moins équipés. 91,4% des ménages ayant pour chef une femme disposent d’une cuisine et 52,3% d’une salle de bain contre respectivement 94% et 58% parmi les ménages dirigés par un homme.

Aussi, 90,3% des ménages dirigés par une femme possèdent un téléphone portable et 21,9% un ordinateur contre respectivement 95,1% et 26,1% parmi les ménages ayant un homme à leur tête.

LIRE AUSSI: