La créatrice Donna Karan défend Weinstein: "Les femmes cherchent des ennuis en s'habillant de cette manière"

Publication: Mis à jour:
DONNA KARAN
Fashion designer Donna Karan poses at the Los Angeles County Museum of Art (LACMA) Art+Film Gala in Los Angeles, October 29, 2016. REUTERS/Danny Moloshok | Danny Moloshok / Reuters
Imprimer

CINÉMA - Empêtré dans une affaire de harcèlement sexuel, le réalisateur Harvey Weinstein a été licencié par la maison de production qu'il a co-fondée ce dimanche 8 octobre, trois jours après des révélations du New York Times.

Selon le quotidien, il serait l'auteur présumé de harcèlement sexuel notamment envers les actrices Rose McGowan (Paige dans "Charmed") et Ashley Judd ("Star Trek", "Sisters"). Il est accusé d'avoir tenté de favoriser leurs carrières contre des faveurs sexuelles, mais également d'avoir cherché à les masser ou de les avoir forcées à le regarder nu.

Dans la tourmente, Harvey Weinstein a trouvé un soutien de poids. Sur le tapis rouge des CinéFashion Awards à Los Angeles, ce dimanche 8 octobre, la créatrice de mode Donna Karan a cherché à le défendre en faisant l'éloge d'un "homme merveilleux" dans la presse... et en suggérant que ce sont peut-être les femmes qui s'habillent trop sensuellement, qui cherchent des ennuis.

"Je pense que nous devons nous regarder nous-mêmes", affirme-t-elle au Daily Mail. "Les femmes cherchent des ennuis en s'habillant de cette manière", a-t-elle poursuivi avant d'ajouter: "Je pense aussi à l'image que nous renvoyons, comment nous nous présentons en tant que femmes. Est-ce qu'on peut en demander autant alors que nous sommes dans la sensualité et dans la sexualité?".

La fondatrice de la marque DKNY, est l'une des premières personne à défendre publiquement le réalisateur depuis ces révélations. Donna Karan a déclenché de nombreuses réactions sur Twitter.

"Donna Karan, vous êtes déplorable. (...) Vous êtes une ordure dans une robe de luxe"

"Donna Karan a tout simplement gâché sa carrière et toute chance d'être de nouveau respectée en tant que championne des causes féministes. Waouh." "Plus question de Donna Karan pour moi."

Des excuses publiques

Donna Karan a cherché à justifier cette polémique en expliquant que ses propos avaient été "sortis de leur contexte". "En répondant à une question sur le tapis rouge, j'ai fait une déclaration qui n'est malheureusement pas représentative de ce que je ressens ou de ce que je crois. J'ai passé ma vie à défendre les femmes. Ma vie a été consacrée à les habiller et répondre à leurs besoins, à les autonomiser et promouvoir l'égalité des droits. Mes déclarations ont été prises hors contexte et ne représentent pas ce que je ressens à propos de la situation actuelle concernant Harvey Weinstein."

La créatrice a fini par s'excuser publiquement auprès de toutes les personnes qu'elle a choqué. De son côté, Harvey Weinsten a fait savoir qu'il compte entamer une thérapie. Ses avocats déplorent toujours un article "diffamatoire" et "saturé de fausses informations" au sujet du New York Times.

LIRE AUSSI: