De nouveaux projets mis en place pour redynamiser la station balnéaire de Saïdia

Publication: Mis à jour:
MELIA MAROC
Nouvel hôtel de Saïdia, le Meliá Saïdia Beach s'est offert une pré-ouverture éphémère le 7 octobre, et rouvrira ses portes aux vacanciers en avril 2018. | Ibtissam Ouazzani/HuffPost Maroc
Imprimer

TOURISME - Si la chaleur de l’été s’estompe déjà pour faire place à la fraîcheur de l’automne, la saison estivale se poursuit en Méditerranée sur les 14 kilomètres de sable blanc de Saïdia, qui pourra cette année accueillir plus de touristes grâce à l’ouverture de deux nouvelles unités hôtelières, un projet qui a coûté plus d’un milliard de dirhams sous la houlette de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG). C’est le groupe espagnol Meliá qui a pris les rênes du projet en s’installant une deuxième fois au Maroc, après son premier établissement à Taghazout, à quelques kilomètres d'Agadir.

Cette fois-ci, le groupe a vu les choses en grand en inaugurant, samedi, deux hôtels dans la station, construits sur une superficie de 47.000 mètres carré: le Meliá Saïdia Beach qui comporte 397 chambres et suites, et le Meliá Saïdia Garden, qui a une capacité d’accueil de 150 chambres et suites, une opportunité pour la région de l’Oriental qui a permis la création de 450 emplois directs, dont 80% de personnes recrutées sont originaires de la région, a-t-il été indiqué lors d'une conférence de presse tenue ce 7 octobre au Meliá Saïdia Beach.

Les mêmes sources précisent que le groupe emploiera également 150 personnes de plus à partir de juillet prochain, pour l’ouverture en 2018 des 192 chambres et appartements du Meliá Saïdia Residences.

Le groupe espère, grâce à ces trois unités, augmenter la saisonnalité de Saïdia connue pour être une destination estivale qui s’arrête à mi-septembre. "C’est un phénomène de boule de neige," explique au HuffPost Maroc, Philippe Queriaud, directeur général du complexe Meliá Resort à Saïdia. "La station est en phase de croissance et lorsqu'on met donc plus d’hébergements, ça crée du besoin et ça attire une clientèle plus grande et plus diversifiée sur Saïdia", dit Philippe Queriaud, qui compte notamment sur les nombreuses salles de réunions et de conférences de l’hôtel pour approcher de nouveaux segments.

À noter que l'ouverture des établissements hôteliers en octobre, peu habituelle au regard de la saison basse qui s'annonce, n'est qu'éphémère. "On voulait faire cette pré-ouverture pour tester le produit et savoir s’il y a encore des choses à améliorer, ou à rendre plus accessible", explique ainsi Philippe Queriaud, détaillant des finitions à apporter au niveau de l’éclairage et du jardin au niveau du Meliá Saïdia Beach, avant la réouverture des établissements en avril.

golf maroc

Par ailleurs, Saïdia ambitionne de se transformer en une destination golfique permettant ainsi de faire venir des touristes et des professionnels de ce sport sur gazon en dehors de la saison estivale, grâce à un parcours de golf de 18 trous, mis en place en 2009 par la Société de Développement de Saïdia (SDS). Le Golf "Les Lacs de Saïdia" accueille ainsi depuis cinq ans le tournoi amical "Oriental Legends Pro-Am". Cette année, il recevra du 1er au 5 novembre, les joueurs des Clubs affiliés à la Fédération Royale Marocaine de Golf pour la compétition "Interclub fédéral". Le golf réunit également trois fois par semaine quelques enfants défavorisés de la région et leur offre des cours dans le but de démocratiser ce sport de précision.

La station de Saïdia a été pendant longtemps une station composée uniquement d’espaces d’estivages de compagnie et d’administrations et de campings improvisés. Elle est également aussi très prisée par les Marocains résidents à l’étranger. Aujourd’hui, elle compte plusieurs hôtels luxueux, activités nautiques, et circuit pour découvrir la région et son arrière-pays qui a su garder son authenticité.

saidia maroc

Pour Queriaud, Saïdia est la destination à prendre en compte si l’on veut venir "dans un endroit où on va encore rencontrer la société marocaine telle quelle est et pas dénaturée comme elle peut l’être parfois à cause du tourisme". Le groupe vise ainsi à développer la station et en faire "un autre point d’entrée du tourisme au Maroc", dixit le directeur général, qui a révélé pendant la conférence de presse la volonté du groupe à s’étendre encore plus au Maroc et en Afrique en général, où le groupe ouvert cette année ses deux premiers établissements, en Tanzanie.

Pour redynamiser la station, ministère du Tourisme, opérateurs touristiques, élus et responsables locaux s'étaient réunis en juillet dernier. Le ministère du Tourisme avait notamment précisé travailler au lancement de lignes aériennes nationales et internationales pour desservir la région, et redonner un nouveau souffle à la station balnéaire.

LIRE AUSSI: