Noa: L'atelier tunisien qui fait rimer savoir-faire local et design contemporain

Publication: Mis à jour:
RF
NOA
Imprimer

L’espace Noa, fraîchement lancé par Nesrine Ouertani, se présente comme un modeste cocon, à la fois intimiste et épuré. C’est dans ce petit atelier de design de la banlieue Nord de Tunis, que s’épanouissent les envies du moment de la jeune tunisienne.

Artiste céramiste et architecte de formation, Nesrine fait partie de ces jeunes tunisiens, de plus en plus nombreux, qui ont su faire de leur hobby une profession et qui nous donnent envie d’entreprendre.

ss

La jeune femme finit ses études d’architectures en 2015, avant de travailler en entreprise et de conclure: "Je me suis rendue compte qu’il était impossible pour moi de rester assise dans un bureau, moi qui suis habituée à me déplacer et à aller chercher de la matière".

Pleine d’idées, guidée par son "amour du design", elle imagine son projet au printemps 2016. Il se concrétisera six mois plus tard.

"Je suis tout le temps en train d’imaginer des choses, de faire des recherches. Je suis une folle de la recherche! J’ai imaginé ce projet et tout s’est fait très rapidement", explique-t-elle au HuffPost Tunisie.

Lorsqu’on lui demande quelles sont ses inspirations Nesrine ne sait pas par quoi commencer, "Ludwig Mies Van der Rohe, Louis Khan, Tadao Ando", avant de lancer un timide: "il y en a tellement parmi les objets qui m’entourent, elles peuvent aller d’un paysage urbain, à la nature en passant par un grand designer".

Tout ce qui se trouve chez Noa a été pensé par sa créatrice "J’avais des essaies, des croquis un peu partout".

v

Seules les collaborations sont intervenues au grès de ses rencontres même si, là encore, le choix a été murement réfléchi: "Je suis tellement curieuse, toujours à suivre ce qu’il se passe en terme de nouveaux créateurs donc j’ai des choix bien définis", assure Nesrine.

Elle réalise l’ornementation et les visuels de ses créations, en collaboration avec des artisans de Nabeul pour la céramique et du Kef pour les tapis.

Celles-ci tentent de casser les clichés de l’artisanat touristique tunisien en présentant un savoir faire local au service de formes contemporaines.

Dans son atelier, elle partage son regard sur la création tunisienne mais aussi moyen-orientale actuelle. Au milieu de ses créations, elle invite quelques designers coups de cœur à présenter un échantillon de leurs réalisations: 200grs une ligne de design industriel signée par le duo libanais Rana Hadad et Pascal Hachem, les créations tunisiennes de Nina L, Calepinage et Khalta. L’espace vient également d'entamer une collaboration avec la griffe tunisienne Anissa Aïda.

Ces créations se confondent avec les œuvres des artistes tunisiens Meriem Bouderbala et Ilyes Messaoudi, des Égyptiens Omar El Nagdi et Adel El Siwi ainsi que du Marocain Mahi Binebine.

gtgy

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.