Ce très cher (et grossier) coup de com' du vice-président américain dans un stade soulève un tollé

Publication: Mis à jour:
PENCE
HANDOUT . / REUTERS
Imprimer

INTERNATIONAL - Le vice-président Mike Pence a quitté un match de football américain ce dimanche 8 octobre en réaction à l'attitude de plusieurs joueurs qui s'étaient agenouillés lors de l'hymne national, sujet de polémique initié par le président américain Donald Trump il y a plusieurs semaines.

Ancien gouverneur de l'Indiana, Mike Pence avait dit avoir décidé d'assister au match des Indianapolis Colts pour rendre hommage à l'ancien quarterback vedette Peyton Manning, qui devait être honoré lors d'une cérémonie dimanche.

Au moment de l'hymne national, une vingtaine de joueurs des San Francisco 49ers, l'équipe visiteuse, a mis un genou à terre. Ce geste a été adopté par des dizaines de joueurs depuis que Trump a appelé fin septembre les propriétaires de franchises de NFL à "virer" les joueurs qui "(manquaient) de respect" au drapeau américain.

Outré par cette attitude, Mike Pence a quitté le Lucas Oil Stadium sans attendre la fin de la rencontre et l'a fait savoir sur Twitter: "J'ai quitté le match d'aujourd'hui parce que le président et moi n'honorerons aucun événement qui manque de respect à nos soldats, à notre drapeau ou à notre hymne national", a écrit le deuxième personnage de l'Etat américain.

"Même si tout le monde a le droit d'avoir son opinion, je ne pense pas que ce soit trop demander aux joueurs de la NFL de respecter le drapeau et notre hymne national", a-t-il ajouté sur son compte Twitter, accompagné d'une photo de lui et sa femme au milieu des supporters, portant un pull et une casquette des Colts.

Petit problème remarqué par les internautes et plusieurs médias, la photo en question ne datait pas du jour mais de 2014. Autre élément qui a fait douter de nombreuses personnes de la sincérité du vice-président, un journaliste de la chaîne NBC rapporte que lui et des collègues ont été prévenus dès leur arriver sur les lieux "qu'il pourrait y avoir un départ précipité du match".

Le départ outré était-il donc prévu depuis le début pour surfer sur cette polémique qui ravit la base des électeurs de Donald Trump? Certains en sont surs et y voient aussi la preuve dans le fait que le vice-président a été capable de partager immédiatement après son départ une déclaration sous forme d'image, qui se devait d'être préparée en avance pour être publiée aussi rapidement.

Un journaliste du Toronto Star dénonce le fait que cette mise en scène a surement coûté plus d'un quart de million de dollars ne serait-ce que pour le déplacement en hélicoptère au stade. Et c'est sans compter les sommes dépensées pour assurer sa sécurité à l'intérieur du stade.

Quelques minutes plus tard, Donald Trump s'est attribué la décision de Mike Pence et a de ce fait confirmé que la scène avait été prévue. "J'ai demandé au vice-président Pence de quitter le stade si des joueurs mettaient un genou à terre (durant l'hymne national, NDLR), manquant de respect à notre pays", a-t-il écrit, sur son compte Twitter. Et comme pendant de nombreux matches précédents, il était quasi certain que des joueurs s'agenouilleraient.

Les réactions indignées ont plu sur Twitter, certains dénonçant les sommes dépensées, les autres le fait de surfer sur les revendications des joueurs qui dénoncent les violences policières. Le joueur des 49ers Eric Reid a lui même dénoncé un coup de communication "qui représente bien l'oppression" subie.

"Pence qui quitte le match était un coup de com' orchestré. Écoeurant de le voir manipuler les revendications pour plus d'égalité juste pour augmenter sa popularité"

"Combien a coûté au contribuable ce coup de com' minable orchestré par Trump et Pence? Il continue d'utiliser la Maison Blanche comme terrain de jeu"

"Ce mec ne peut même pas truquer ses informations correctement" "Récapitulons, Pence a dépensé des centaines de milliers de dollars venant du contribuable et a utilisé une fausse photo pour délibérément diviser les Américains."

LIRE AUSSI: