Retour sur scène de Jamel Debbouze, qu'en dit la presse française?

Publication: Mis à jour:
JAMEL DEBBOUZE
DR
Imprimer

HUMOUR - Vendredi soir, Jamel Debbouze a fait son grand retour en solo sur scène. Et c'est à Courbevoie, en région parisienne, que l'humoriste franco-marocain a effectué son premier tour de scène depuis six ans.

C'EST PARTI ! Après 6 ans, je suis de retour, c'est Maintenant ou Jamel près de chez vous 💪🏽 #MaintenantOuJamel

Une publication partagée par Jamel Debbouze (@jameldebbouze) le

Un spectacle baptisé "Maintenant ou Jamel" auquel ont assisté quelques journalistes français, parmi lequel un des critiques du quotidien Le Parisien, qui a accordé au spectacle la note de 4/5.

Comme l'explique ce dernier, l'humoriste est notamment revenu sur le Marrakech du rire. "Ce festival est comme le Maroc, en voie de développement", déclame Jamel, selon le journal. Un Jamel qui parle de sa double culture ("Il est irrésistible quand il évoque sa mère et son père et son père" , raconte pour sa part la radio française Europe1), du nouveau président "39, c’est pas un âge présidentiel, c’est une pointure!", s'exclame-t-il, sa femme et ses deux enfants, ou encore de la "décomplexion de la parole raciste", rapporte Le Parisien.

Autre source d'inspiration pour l'humoriste, son public. Ce dernier n'hésite pas à interagir avec les spectateurs notent Europe 1 et Le Parisien. "Son improvisation était super. Ça fait du bien de le revoir sur scène. Il est toujours aussi drôle", déclare une spectatrice à la radio française. Jamel qui montre une nouvelle fois son gout du jeu de mots en qualifiant un spectateur arborant une barbe de "muster" (mélange entre hipster et musulman, rapporte le Parisien).

La fable de Jamel

Jamel s'est par ailleurs lancé à l'occasion de ce show à réinterpréter la fable "Le corbeau et le renard", renommée pour l'occasion "La grenouille et la belette". "La grenouille, c’est les Français, la belette c’est les arabes et les noirs…", explique Jamel. "On a d’un côté la grenouille avec dans son bec argent et visas qui ne lâche rien. De l’autre, la belette qui n’a que des sandalettes toute pourrites et beaucoup trop de frères et de soeurs", raconte Le Parisien, qui considère que le propos de cette fable est "plutôt drôle dans la forme, un peu creux dans le fond".

Le Figaro de son côté dit regretter de voir Jamel "tomber dans la grossièreté" après l'intervention d'un spectateur auquel ce dernier a répondu par un "ta gueule". Une intervention qui n'est pourtant pas inédite de la part de l'humoriste qui aime taquiner son public. Le journal regrette également "une fin un peu brutale". A noter que le spectacle est encore en cours de "rodage".

Si les fans français et belges pourront bientôt se faire par eux-mêmes une idée du retour sur scène de Jamel Debbouze, les admirateurs marocains devront patienter. Pour l'instant aucune date n'a été annoncée dans le royaume.

LIRE AUSSI:Comme à ses débuts, Jamel Debbouze a le trac pour la première ce soir de "Maintenant ou Jamel"