Le Danemark s'apprête à bannir la burqa et le niqab

Publication: Mis à jour:
BURQA
Demonstrators covering their faces participate in a protest called "The traditional clown's walk against the burqa ban" in Vienna, Austria October 1, 2017. REUTERS/Leonhard Foeger | Leonhard Foeger / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Le Danemark s’apprête à bannir la burqa et le niqab après que les partis majoritaires au Parlement (le Folketing) ont annoncé, vendredi, leur soutien à cette mesure.

Les partis de la coalition majoritaire, le Parti Liberal (Venstre) et l'Alliance libérale, ont également fait part de leur soutien à l’interdiction de ce voile facial ou intégral qui couvre tout sauf les yeux.

"Ce n'est pas une interdiction des vêtements religieux, c'est une interdiction du port d’un masque", a déclaré à la presse Jacob Ellemann-Jensen, porte-parole du Parti libéral.

Interdiction du port de masques

"Il y aura une interdiction du port de masques au Danemark. C'est comme ça", a pour sa part réagi sur sa page Facebook le ministre des Affaires étrangères Anders Samuelsen, membre de l’Alliance libérale, au départ hostile à l’interdiction.

"Tout le monde est d'accord pour dire que la burqa est une expression de l'oppression extrême des femmes", a estimé ce dernier, notant que "maintenant, il y a une majorité au parlement qui pense que la burka devrait être combattue".

Cette proposition du gouvernement minoritaire de centre-droit jouit de l’appui de son allié, le Parti populaire danois. Le parti social-démocrate, principale formation de l'opposition, s’est également dit favorable à une interdiction, en attendant de voir comment cette mesure "devrait être conçue et appliquée".

"Nous sommes prêts à interdire la burqa si c'est ce qu'il faut (...). Mais il y a des dilemmes, notamment en ce qui concerne la façon dont une telle interdiction serait appliquée", a déclaré la cheffe des sociaux-démocrates Mette Fredriksen lors d'un débat au parlement.

Selon les chiffres les plus récents, qui remontent à 2010, le nombre de femmes portant le niqab ou la burqa au Danemark se situait entre 150 et 200 femmes.

Interdite en Autriche cette semaine

Si cette décision devait aboutir, le Danemark se joindra à d’autres pays européens, notamment la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Bulgarie et la région de Bavière en Allemagne, qui ont tous introduit des restrictions sur le port du voile intégral dans les lieux publics.

Cette semaine c'est l'Autriche qui a annoncé l'interdiction port du voile islamique intégral dans les lieux publics. Votée en mai dernier par le parlement dans le cadre d’une loi sur l’intégration, est entrée en vigueur dimanche dernier. Toute violation de cette mesure controversée est passible d’une amende fixée à 150 euros.

Au Maroc, ce n'est pas le port du voile intégrale mais sa fabrication qui a été interdite en janvier dernier et qui a divisé les esprits.

LIRE AUSSI: