10e Fibda: des bédéistes algériens et étrangers s'associent dans des recueils de BD

Publication: Mis à jour:
FIBDA
An Algerian man sketches as he speaks to a young woman at the International Festival of Comics of Algeria (FIBDA) in Algiers on October 3, 2017. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | RYAD KRAMDI via Getty Images
Imprimer

Des ouvrages de bande dessinée, fruit de collaboration entre bédéistes algériens et étrangers, ont été présentés au 10e Festival international de bande dessinée d’Alger (Fibda) qui se poursuit jusqu’à samedi à l’Esplanade Riadh El-Feth et au Palais de la Culture, indique l'APS.

Illustrant cette collaboration, "Kronikas, l’Inventaire imaginaire", une nouvelle publication présentée à cette 10e édition, réunit les planches de bédéistes et illustrateurs belges et cubains et algériens.

Myriam Zeggat, Bouchra Benmeziane et Anis Megharia s’associent dans cet album à de bédéistes de renom à l'image des belges Jean-Marc Dubois et Thierry Mondelaers et les cubains Ermitis Blanco, Izquierdo et Sulian Linares Ramos qui ont donné naissance à cet ouvrage publié récemment en Algérie aux éditions Dalimen.

"Kronikas, l’Inventaire imaginaire" met en valeur le patrimoine des villes d’Alger, Bruxelles et La Havane à travers des illustrations et des bandes dessinées.

"Carnet de trois voyages", autre nouvel récit réunit les œuvres des bédéistes algériens Racim Bey Bouyhia et Bouchra Mokhtari et de l’italien Stefano Oresetti.

Commencé en 2016 dans le cadre d’un atelier algéro-italien du 9e Fibda dont l’Italie était l’invitée d’honneur, cet album a été concrétisé au terme d’une résidence tenue à Alger et Venise.

Le recueil "Carnet de trois voyages" (Dalimen), illustre un projet de collaboration entre bédéistes italiens et algériens qui ont revisité à travers des planches en aquarelle les villes d’Alger et Venise.

Autre projet en cours de concrétisation, le bédéiste et dessinateur de presse algérien connu sous le pseudonyme l’Andalou coréalise avec le bédéiste français Joël Alessandra un "carnet de croquis" pour marquer les 10 années du Fibda.

L’artiste peintre Larbi Arezki, lui, s’associe à cet album par l’écriture de textes de ces planches qui seront éditées à l’issue de cette 10ème édition du Fibda.

"Je vais ressusciter dans cet album de 80 pages les moments phares des dix ans du Fibda à travers des souvenirs et des anecdotes dans un imaginaire hallucinant", confie l’Andalou.

Des rencontres et des tables rondes sur le 9e art sont au programme de ce rendez-vous de la BD, en plus des expositions œuvres de bédéistes algériens aux côtés d'auteurs français, canadiens, belges et tunisiens, entre autres.

Des ateliers d'initiation et de formation au manga et à la bande dessinée au profit d'enfants en plus du concours de cosplay, principale attraction de ce festival pour cette catégorie d'âge, sont également prévus. Le 10e Fibda se poursuit jusqu' au 7 octobre à l`Esplanade de l`Office Riadh El Feth et au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.