Retraite anticipée: 4 mille demandes déposées

Publication: Mis à jour:
OLD PERSON TUNISIA
Atlantide Phototravel via Getty Images
Imprimer

Le nombre des demandes de départ à la retraite anticipée a atteint 4 mille demandes, rapporte la TAP en se référant à une source gouvernementale.

"Les demandes écrites provenant des collectivités locales n'ont pas encore été prises en compte", a ajouté la même source, précisant que le gouvernement espérait recevoir entre 3 à 5 mille demandes.

Dans le cadre de ce programme, l'employeur prendra en charge les pensions ainsi que les contributions sociales nécessaires au titre de la durée qui sépare la date de la mise à la retraite, de la date marquant l’âge légal de mise à la retraite, conformément aux dispositions de la loi numéro 51 du 28 juin 2017.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de cette loi portant dispositions dérogatoires de mise à la retraite avant l’âge légal dans la fonction publique et le décret gouvernemental n° 2017-825 du 28 juillet 2017, fixant les procédures et modalités d’application des dispositions exceptionnelles pour la mise à la retraite avant l’âge légal dans le secteur de la fonction publique.

Selon la source gouvernementale, il existe, actuellement, deux programmes de retraite anticipée. Le premier concerne les personnes de plus de 57 ans désireux partir à la retraite et le deuxième s'adresse aux personnes n'ayant pas dépassé les 57 ans (retraite volontaire).

Selon le gouvernement, le nombre des demandes pour bénéficier du programme de départ à la retraite volontaire au titre de 2018, après adoption par l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) devrait être compris entre 5 et 10 mille demandes.

Qui sont les concernés par la retraite anticipée?

L'ancien ministre de la fonction publique et de la gouvernance, Abid Briki, a indiqué, lors de la conférence nationale sur la stratégie de modernisation de l’administration et de la fonction publique tenue en février dernier, que le départ à la retraite des fonctionnaires sera volontaire. Il a fait savoir que cette réforme englobe les fonctionnaires âgés entre 57 et 59 ans. Ils bénéficieront de la même pension de retraite que ceux qui quittent à l’âge de 60 ans, a-t-il précisé.

Cette mesure reposera sur des critères à savoir, notamment, l’affiliation depuis au moins 15 ans à la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (CNRPS).

Le programme est également destiné à ceux qui désirent quitter la fonction publique et créer leurs propres projets à condition qu’ils ne dépassent pas 55 ans, a-t-il encore expliqué. Pour ces derniers qui bénéficieront d’un soutien financier et d’un accompagnement de la part du ministère de l’industrie, la date d’affiliation aux caisses sociales doit être d’au moins cinq ans.

Le programme de réforme concerne aussi la catégorie d’âge entre 40 et 45 ans qui désirent accéder à de hauts postes dans la fonction publique. Ils seront recrutés par concours et évalués après 3 ans sur la base des objectifs atteints.

Le ministre a par ailleurs souligné qu’une période de cinq ans sera accordée aux fonctionnaires qui désirent rejoindre le secteur privé. Ils pourront réintégrer la fonction publique après cette période.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.