Amnesty Algérie participera au rassemblement du 5 octobre à Béjaïa contre le déni du droit de réunion

Publication: Mis à jour:
LADDH
DR
Imprimer

Amnesty International Algérie prendra part à un rassemblement pacifique prévu jeudi 5 octobre à Béjaïa contre la restriction "arbitraire" des activités des associations, a annoncé l'ONG dans un communiqué.

Un appel à un un rassemblement devant la wilaya de Béjaïa a été lancé par plusieurs associations et partis suite à l'interdiction de la tenue de l'université d'été de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH). Prévu du 5 au 8 octobre dans un établissement privé à Souk El Tenine à Béjaïa, l’événement a été interdit par les services de la wilaya, une "interdiction arbitraire" et un "flagrant déni du droit de réunion" selon les signataires de l'appel.

Les militants d'Amnesty se joindront à ceux de la Laddh, le Café littéraire de Bejaia, le Café littéraire d’Aokas, la Coordination du Snapap de Béjaïa, le Parti socialiste des travailleurs (PST), l’Union démocratique et sociale (UDS) bureau de Béjaïa, le Forum socialiste (FS) et de l’Initiative citoyenne Béjaïa.

Cette initiative demande la levée de l’interdiction arbitraire frappant l’université d’été de la Laddh, l’instauration du régime déclaratif et la suppression de celui des autorisations imposé par les autorités en violation du droit d’organisation et de réunion, l’ouverture sans restriction des établissements culturels aux citoyens et organisations désirant mener des activités diverses et le respect des libertés individuelles et collectives sous toutes leurs formes.

Prévu à 11h le jour du 29e anniversaire des évènements du 5 octobre 1988, le rassemblement sera "couronné par une université populaire qui se tiendra sur la place Saïd Mekbel dans l’après-midi, à partir de 14h".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...