Mahi Binebine toujours en lice pour le prix Renaudot, Leila Slimani quitte la sélection

Publication: Mis à jour:
DITIONS STOCK
éditions Stock
Imprimer

RENAUDOT - Moins d'un mois après avoir révélé sa première sélection, le jury du Renaudot a présenté sa deuxième sélection des oeuvres retenues pour prétendre au prestigieux prix littéraire français.

Lors de la première sélection, le jury avait retenu 16 romans et 5 essais. Parmi les romans figurait "Le fou du roi de Mahi Binebine. "Sexe et mensonge" de Leila Slimani était lui sélectionné dans la catégorie essai. Si Mahi Binebine est toujours en lice, la lauréate du Prix Goncourt 2017 ne figure plus sur la liste des auteurs sélectionnés, rapporte le site de L'obs.

L'histoire d'un courtisan du roi Hassan II

Sorti le 15 mars dernier aux éditions Stock, "Le fou du roi", teinté d'autobiographie, raconte l'histoire d'un courtisan du roi Hassan II, ce père qui abandonne sa famille, son père. "Cela fait des années que je cherche à le raconter. Cette histoire, je vous la soumets, elle a la fantaisie du conte lointain et la gravité d’un drame humain", souligne l'auteur sur la quatrième de couverture de l'ouvrage.

L'auteur et peintre marocain figurait déjà dans la sélections de printemps 2017 du jury du Renaudot. Sur la même liste figurait un autre auteur marocain, Abdellah Taïa, retenu pour le roman "Celui qui est digne d'être aimé". Ce dernier ne concourra cependant pas au prix Renaudot qui sera décerné le 6 novembre prochain.

Parmi les 9 romans toujours en lice on retrouve notamment "Nos richesses" de l'auteure algérienne Kaouther Adimi (Seuil), "Les Vacances de Julie Wolkenstein" (POL) ou encore "Le Songe du photographe" de Patricia Reznikov (Albin Michel).

Dans la catégorie essai, les 4 livres en compétition sont "De l'ardeur" de Justine Augier, (Actes Sud), "Dieu, Allah, moi et les autres" de Salim Bachi (Gallimard), "Mes pas vont ailleurs" de Jean-Luc Coatalem (Stock) et "La Nostalgie de l'honneur" de Jean René Van der Plaetsen (Grasset).

En 2016 c'est Yasmina Reza qui remportait le Renaudot dans la catégorie roman avec son livre "Babylone" (Flammarion). Le Renaudot du meilleur essai était lui remis à "Le monde libre" d'Aude Lancelin.

LIRE AUSSI: