Contrat entre AT et Huawei pour le développement de la fibre optique

Publication: Mis à jour:
ALGERIETELECOME1348153060351
DR
Imprimer

Algérie Télécom (AT) a signé mardi à Oran un contrat de partenariat avec le constructeur et opérateur chinois Huawei pour le développer le réseau en fibre optique et améliorer le service internet très haut débit.

L’accord de partenariat a été signé par le directeur général d’AT Adel Khemane et le représentant de Huawei en Algérie, Gao Jre. Le contrat porte sur le développement d'un projet FTTX, (fiber to the ...) qui consiste à amener la fibre optique au plus près de l'utilisateur, afin d'augmenter la qualité du service réseau.

Algérie Télécom entend garantir "la modernisation de la desserte télécom jusqu’aux clients finaux", assurée jusque-là par une simple paire de cuivre et dans une moindre mesure par les réseaux câblés.

"Le projet FTTx favorisera les échanges et une communication plus équilibrée entre usagers du réseau : visioconférence, Peer to Peer, Téléphonie sur IP, sauvegarde en ligne. Ce réseau en fibre optique garantit des performances inégalées de 100 mégabits à plusieurs gigabits par seconde", ont expliqué des cadres d'AT.

A cette occasion, l’autre opérateur chinois, ZTE, a signé un accord de partenariat avec la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs (FNTE) dans le cadre du déploiement du réseau FTTX à travers le territoire nationale.

Le contrat a été signé par le directeur général ZTE Algérie, Zhang Chao, et le président de la FNTE, Kheireddine Hamel.

Auparavant, M. Khemane s'est rendu en compagnie de ses homologues chinois et du président de la FNTE, respectivement à la Cité pilote des Palmiers, qui a été raccordée à la technologie FTTX, puis au centre de formation Training Center FTTX , où des sessions de formation dédiées à cette technologie sont programmées pour les techniciens d’Algérie Télécom et pour les chefs des micro-entreprises.

"Algérie Télécom aspire à renforcer son positionnement dans le secteur des télécommunications en Algérie, étant présente à travers ses structures dans toutes les régions du pays, en renforçant son réseau et en se dotant des dernières technologies", a-t-on affirmé auprès d’AT.

Cet opérateur a déjà fait appel aux services du constructeur et équipementier chinois Huawei, pour son projet de déploiement d'un million d'entrées très haut débit de fibre "to the home" (FTTH). Le contrat a suscité les suspicions, à cause notamment de son prix, estimé à 335 millions équivalents dollars.

LIRE AUSSI: Parrainé par Houda-Imane Faraoun, un gros contrat Algérie-Télécom-Huawei suscite de fortes suspicions

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.