Des arbres solaires à Marrakech pour recharger vos batteries

Publication: Mis à jour:
ARBRES SOLAIRES MARRAKECH
Des arbres solaires à Marrakech pour recharger vos batteries | Solvis/DR
Imprimer

ENVIRONNEMENT - Un an après, les traces de la COP22 sont encore visibles à Marrakech. Des arbres solaires installés en novembre 2016 sur le site de l'événement ont atterri dans les rues de la ville ocre.

Quatre arbres au feuillage photovoltaïque qui avaient "poussé" pendant la conférence internationale sur le climat ont été "replantés" dans divers endroits de la ville.

Ces arbres solaires, construits par la société croate Solvis, emmagasinent l’énergie solaire la journée afin de pouvoir éclairer la nuit et recharger les ordinateurs et portables 24h/24. Ils permettent aussi de se protéger du soleil et de sauver, en 15 ans, plus de 11 tonnes de CO2.

Comme l'ont rapporté plusieurs Marrakchis et sites d'information locaux, ces arbres ont été réinstallés près de la place Jemaa el-Fna, devant la Baladia de la médina, en face du cyber-parc Arsat Moulay Abdessalam et avenue Mohammed VI, au niveau de la Radema.

"Nous avons installé quatre arbres solaires à Marrakech pour la COP22 l'année dernière. Il s'agissait d'une solution clé en main créée par "l'atelier" de recherche et développement (R&D) de l'entreprise Solvis, parrainée par l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI)", explique au HuffPost Maroc Jasmina Novak, chef de projet chez Solvis.

C’est d'ailleurs l’ONUDI qui a financé les arbres "à hauteur d'environ 12.000 euros, sans l'installation", selon Hassan M. Lahlou, directeur de la société African Business Development, qui représente Solvis pour la région Moyen-Orient/Afrique du Nord.

solar tree marrakech cop22

"L’ambassade de Croatie et le ministère de l’Environnement ont été partie prenante de ce projet, pas financièrement mais pour réaliser l’opération", explique-t-il. Les arbres, placés au sein du site de la COP22, ont été offerts après l'événement à la ville de Marrakech.

L'entreprise croate, qui a installé ces arbres solaires dans plusieurs endroits en Croatie et à Astana, au Kazakhstan, a prévu d'en installer d'autres dans plusieurs pays de l'Union européenne.

solar tree marrakech

"Le Maroc, n'a formulé aucune autre demande pour le moment, mais nous travaillons en R&D dans ce domaine" pour le marché marocain, assure Mme Novak.

"Après le changement de gouvernement, je dois reprendre contact avec les différents ministères pour les inciter à en installer dans d'autres villes du royaume", explique M. Lahlou.

En France, en mai dernier, un premier arbre artificiel écolo, baptisé "eTree", avait été planté dans la ville de Nevers (centre).

LIRE AUSSI: