Le "All Communicated" pour 2025 !

Publication: Mis à jour:
INTERNET
Cropped shot of a computer programmer working on new code | Cecilie_Arcurs via Getty Images
Imprimer

Comment évolueront les technologies des sciences de la communication au cours de la prochaine décennie? Y’aura-t-il des surprises en matière de traitement, de sécurisation, de stockage et de gouvernance de l’information digitale ? Les observateurs de l’évolution de la société de l’information digitalisée prédisent un autre séisme technologique après celui du très haut débit mobile.

L’Internet en sera également l’épicentre. L’antenne intelligente, le Cloud, la 5G, le duo NFV-SDN, l’intelligence artificielle, la voiture autonome, la réalité augmentée et les objets connectés en seront principales manifestations. La vitesse d’Internet et celle des réseaux filaires et mobiles vont être multipliées par dix vers la fin de l’année 2025. Les débits et le volume d’information véhiculés seront marqués par le concept "temps réel" qui permettra à l’usager de consulter sa vie numérique plutôt de consulter des sites ou applications déjà prémâchées.

Pour rappel, la bande passante d’Internet, qui était à 9600 bits par seconde en 1992, est passée aujourd’hui, avec la 4.5 G à 1 gigabit à la seconde, et dépassera les 2 gigabits par seconde grâce à la 5G en 2025.

D’ici là, l’équipementier Cisco prévoit une multiplication par 7 du trafic de données mobile qui atteindra donc 49 exaoctets par mois, soit 587 exaoctets par an (1 exaoctet = 1000 pétaoctets, 1 pétaoctets = 1 million gigaoctets). Un exaoctet représente l'équivalent de 250 millions de DVD. La croissance du nombre d’utilisateurs mobiles, de terminaux intelligents, de l’usage de la vidéo mobile et du développement des réseaux 5G, seront à l’origine de l’augmentation exponentielle de la consommation data d’ici là. Dans moins de dix ans, il y aura même plus d’habitants disposant d’un téléphone mobile (5,5 milliards) que d'électricité (5,3 milliards), de l'eau courante (3,5 milliards) ou d’une voiture (2,8 milliards). Côté industrie des terminaux mobiles, celle-ci devrait connaître une évolution gigantesque, avec la généralisation de l’utilisation des objets connectés.

Les échanges sur Internet vont ainsi suivre une évolution exponentielle, lorsque toute surface servira d’écran d’affichage et Google aura indexé le contenu de plus de 8000 milliards de pages Web. Vers 2025, la traduction universelle en ligne de toutes les langues sera répandue sur tous les appareils connectés, alors qu’en 2030 les premiers implants artificiels dans le cerveau seront une réalité. Où en serons-nous de tout cela ? Là est la principale question.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.