Le système de surveillance électronique entre Ben guerdane et Dhehiba bientôt prêt selon le ministre de la Défense

Publication: Mis à jour:
ZBIDI
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Le ministre de la Défense nationale Abdelkarim Zebidi s’est rendu mardi à Medenine pour inspecter l’état d’avancement des travaux d’installation du système de surveillance électronique.

Il a expliqué que l’institution militaire commence à recevoir les équipements d’Allemagne pour la mise en place d’un système de surveillance électronique mobile qui sera prêt en 2017, en attendant l’installation d’un système permanent financé et réalisé par les Etats-Unis d’Amérique.

Dans une déclaration aux médias à la caserne militaire de Ben Guerdane, le ministre de la Défense a expliqué que la réalisation de la première tranche du système électronique permanent s’achèvera au milieu de l’année 2018. Cette partie s’étalera sur 180 km, de Ben guerdane à Dhehiba.

Longue de 210 km, la deuxième partie s’étend de Dhehiba à Borj El Khadhra sera financée par l’Allemagne et réalisée par les USA. La fin des travaux est prévue fin 2019 ou début 2020.

Le ministre a mis l’accent sur l’importance de ce dispositif de surveillance dans la lutte contre le terrorisme et la contrebande. Il a affirmé que l’institution militaire demeure en alerte permanente à terre comme en mer pour faire face au danger du terrorisme et du crime organisé.

Abdelkarim Zebidi a tenu à assurer à cette occasion que la situation est “stable” mais reste liée à la sécurité en Libye.
Sur un autre plan, le ministre a rejeté la présence d’une base militaire en Tunisie. ”Chaque parcelle de ce pays est sous la souveraineté de la Tunisie”. Et d’expliquer ” Il s’agit seulement d’échanges de militaires entre les pays frères et amis”.

Il a rappelé qu’au cours du deuxième trimestre de l’année en cours, 1720 visites ont été effectuées dont 50% de déplacements de militaires tunisiens à l’étranger dans le cadre de la formation et de la coopération en matière de lutte antiterroriste.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.