À Khouribga, ils décorent des passages piétons... Les autorités les effacent trois jours après

Publication: Mis à jour:
PASSAGE PIETON KHOURIBGA
À Khouribga, ils décorent des passages piétons... Les autorités les effacent trois jours après | Association culture civilisation citoyenneté
Imprimer

ART URBAIN - C'est une belle initiative qui n'aura pas duré longtemps. L'Association de la culture, civilisation et citoyenneté (3C) s'est lancée samedi 30 septembre dans un projet original: repeindre des passages piétons de la ville de Khouribga avec de jolies couleurs pastel et des motifs semblables à des mosaïques à l'aide de pochoirs.

passage pieton khouribga

Une petite quinzaine de membres de l'association et des volontaires habitant la ville se sont mis à l'oeuvre pour décorer deux passages du centre-ville. Alors qu'ils avaient obtenu les autorisations nécessaires et même l'aide de la police pour arrêter provisoirement la circulation, les autorités en ont finalement décidé autrement.

Trois jours après avoir été décorés, les passages piétons ont été recouverts de peinture rouge par les autorités locales, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous:

"Notre but était de sensibiliser les gens à la sécurité routière, notamment les enfants, tout en donnant des couleurs à la ville qui manque de distractions", explique au HuffPost Maroc Abdo Nait, président de l'association 3C.

"Malheureusement, des responsables des ministères du Transport et de l'Intérieur ont envoyé une note aux autorités de la ville pour qu'elles effacent ces passages piétons colorés parce qu'ils considèrent qu'ils ne sont pas aux normes. Tout notre art a disparu", déplore le responsable associatif.

En avril dernier, le collectif Tzouri avait lancé le même genre d'initiative à Oujda, en partenariat avec l'Institut français. Plusieurs passages piétons avaient été décorés pour sensibiliser les habitants de la ville au respect du code de la route.

Selon le président du collectif, Mohamed Moumou, les passages piétons colorés sont toujours là à Oujda six mois après... bien qu'un peu effacés par la pluie et le passage des voitures. "On aurait dû utiliser de la peinture de meilleure qualité!", regrette-t-il.

LIRE AUSSI: