Un système explosif placé dans un immeuble parisien, cinq personnes interpellées

Publication: Mis à jour:
POLICE FRANCE
Un système explosif placé dans un immeuble parisien, cinq personnes interpellées | donald_gruener via Getty Images
Imprimer

TERRORISME - Cinq personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste de Paris après la découverte dans la nuit de vendredi à samedi, dans le 16ème arrondissement de Paris, d'un engin explosif artisanal composé de bonbonnes de gaz, rapportent les médias français, citant une source proche de l'enquête.

Ces personnes interpellées ont été placées en garde à vue, selon les mêmes sources.

Pour sa part, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a affirmé, sur la radio France Inter, que "parmi les personnes qui ont été arrêtées, l'un était fiché au fichier FSPRT (fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, ndlr), ça veut dire radicalisé".

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête de flagrance pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", "tentative de destruction par un moyen dangereux en relation avec une entreprise terroriste" et "tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste".

L'engin explosif artisanal, composé de quatre bonbonnes de gaz, a été découvert dans la nuit de vendredi à samedi devant un immeuble du 16ème arrondissement de la capitale française.

Vers 4h30 du matin, un locataire a alerté les secours après avoir découvert devant l'entrée de son immeuble les bonbonnes de gaz.

Deux d'entre elles avaient été disposées devant l'entrée de cet immeuble et les deux autres, placées dans le hall. Un dispositif de mise à feu, confectionné avec notamment un téléphone portable relié à plusieurs fils, avait été fixé sur ces bonbonnes. Le contenu d'un jerricane d'essence avait aussi été répandu autour de ces bonbonnes.

Mobilisée, une équipe de démineurs est parvenue à neutraliser ce système de mise à feu, alors qu'une équipe de la police scientifique s'est immédiatement rendue sur place afin de procéder à divers prélèvements.

LIRE AUSSI: