Balenciaga fait monter les Crocs sur les podiums de la Fashion Week

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MODE - On les adore ou on les déteste, mais les crocs laissent rarement insensibles. Ces chaussures moulées en un seul bloc de plastique sont à la fois réputées pour leur confort et pour leur laideur. Mais tout ça pourrait bien changer. Ce dimanche 1er octobre, les mannequins qui présentaient la collection printemps-été de la marque de luxe Balenciaga ont défilé avec des Crocs aux pieds.

Et pas n'importe quelles Crocs. Pour l'occasion, le styliste géorgien Demna Gvasalia, directeur artistique de la marque, les a adaptées aux podiums des défilés. Des talons hauts de dix centimètres, des pins adaptables aux aérations de ces chaussures particulières...

"Avec le défilé de la collection femmes printemps-été 2018, Balenciaga lance les chaussures "Foam" (Mousse), une version sur une plateforme de 10 cm des sabots iconiques Crocs. Ces chaussures "Foam" seront disponibles exclusivement dans les points de vente Balenciaga à travers le monde, et sur le site internet Balenciaga, au printemps 2018."

Le styliste qui les a redessinées pour cette nouvelle collection a été attiré par leur modernité. "C'est une chaussure très innovante", expliquait Demna Gvasalia à Vogue. "C'est léger, moulé en une seule pièce avec de la mousse, et pour moi, ces techniques et le travail de ce matériel sont très Balenciaga." Il s'imagine déjà voir chacun en imprimer chez soi, grâce à des imprimantes 3D.

Mais sur les réseaux sociaux, les réactions sont plus ambiguës.

"L'ultime chaussure moche et confortable (c'est-à-dire les crocs.. comme décrites de manière pertinente par Vogue) reçoit maintenant une amélioration fashion offerte par balenciaga... En fait, j'aime un peu ce côté wtf ! Un chic de mauvais goût je devrais dire..."

"Cristobal Balenciaga se retournerait dans sa tombe s'il savait que son nom était plaqué sur ces choses immondes", commente ainsi un homme sur la page de la marque.

Ce n'est pourtant pas la première fois que la marque s'associe à la haute couture. En 2016 déjà l'Écossais Christopher Kane les avait revisitées pour la Fashion Week de Londres.

De quoi relancer une marque vieille de 15 ans, qui a vendu plus de 300 millions de paires de ses chaussures iconiques, mais qui traverse depuis quelques années un trou d'air. En 2013, la valeur de ses actions a chuté de 40%. L'année suivante, la marque a réduit ses effectifs de 200 salariés. En 2018, environ 160 de ses points de ventes devraient fermer, d'après le site Brandchannel.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.