Ahmed Hanachi identifié comme étant l'auteur de l'attaque de Marseille, plusieurs personnes interpellées

Publication: Mis à jour:
MARSEILLE
Travellers walk past French police and soldiers who secure a street near the Saint-Charles train station (Rear) after French soldiers shot and killed a man who stabbed two women to death at the main train station in Marseille, France, October 1, 2017. REUTERS/Jean-Paul Pelissier | Jean-Paul Pelissier / Reuters
Imprimer

TERRORISME - L'homme qui a tué dimanche 1er ocotbre deux femmes à la gare de Marseille a été formellement identifié par les autorités tunisiennes comme étant Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans, a annoncé mardi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

"Tout au long de ces années, il avait emprunté à la fois en France dans les années 2005-2006 mais en même temps en Italie, les identités les plus variées déclarant tantôt qu'il était Marocain, Algérien ou Tunisien", a expliqué le ministre à l'Assemblée nationale. "Ce n'est qu'en remontant grâce à nos services la piste qui était ouverte à partir de l'attentat (...) commis avant-hier, que nous avons pu avoir" son identification, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, plusieurs personnes ont été interpellées à Marseille au cours d'une perquisition. Mardi 2 octobre dans le centre-ville de la cité phocéenne, dans un immeuble d'apparence modeste de la rue Sainte, "Les hauts du Vieux-Port", une opération de police a abouti à l'arrestation de plusieurs personnes, selon une source proche du dossier.

Un habitant de l'immeuble, Youssef Zismati, a vu vers 14 heures "cinq ou six policiers arriver, dont certains cagoulés". "Ils sont ressortis avec un individu aux cheveux gris et courts, un peu chauve, qu'ils ont mis dans une voiture", a-t-il ajouté. Sous la houlette de la justice antiterroriste, les enquêteurs cherchent à cerner la personnalité de l'auteur de l'attaque, Ahmed H., 30 ans, abattu après avoir perpétré son crime au cri d'"Allah Akbar". Les enquêteurs ont déjà établi qu'il était en situation irrégulière, détenteur d'un passeport tunisien.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.