L'EI revendique la fusillade de Las Vegas

Publication: Mis à jour:
LAS VEGAS
TOPSHOT - Police form a perimeter around the road leading to the Mandalay Hotel (background) after a gunman killed at least 50 people and wounded more than 200 others when he opened fire on a country music concert in Las Vegas, Nevada on October 2, 2017. Police said the gunman, a 64-year-old local resident named as Stephen Paddock, had been killed after a SWAT team responded to reports of multiple gunfire from the 32nd floor of the Mandalay Bay, a hotel-casino next to the concert venue. / AFP PH | MARK RALSTON via Getty Images
Imprimer

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué lundi la fusillade perpétrée à Las Vegas qui a fait au moins 50 morts, en affirmant que son auteur, un sexagénaire américain, s'était "converti à l'islam il y a quelques mois".

"L'auteur de l'attaque de Las Vegas est un soldat de l'Etat islamique, il a perpétré l'opération en réponse aux appels (de l'organisation) à prendre pour cible les pays de la coalition" internationale emmenée par les Etats-Unis pour lutter contre les jihadistes, a indiqué Amaq, l'organe de propagande de l'EI.

Un Américain de 64 ans a tué dimanche soir au moins 50 spectateurs d'un concert en plein air à Las Vegas, commettant la pire fusillade de l'histoire moderne des Etats-Unis.

Perché dans un hôtel adjacent, surarmé, le tireur a été identifié comme Stephen Craig Paddock. Il s'est apparemment suicidé avant que les policiers ne l'atteignent.

"L'auteur de l'attaque de Las Vegas s'est converti à l'islam il y a quelques mois", souligne Amaq, dans un deuxième communiqué partagé sur le réseau social Telegram.

Jeudi, le chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, était sorti d'un long silence pour demander à ses combattants acculés en Syrie et en Irak à "résister", tout en appelant à de nouvelles attaques contre les "ennemis" du groupe.

Il avait ainsi appelé "les soldats du califat et les héros de l'islam" à poursuivre leur "jihad" (guerre sainte) et leurs attaques. "Déclenchez la guerre contre votre ennemi (...) partout".

Une coalition internationale emmenée par Washington intervient militairement en Irak et en Syrie en soutien à des forces locales qui luttent contre les jihadistes de l'EI.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.