Au moins 11 morts dans un attentat à la bombe à Damas

Publication: Mis à jour:
DAMASCUS
DAMASCUS, SYRIA - SEPTEMBER 29 : Smoke rises after air and ground strikes over the de-conflict zone Cobar district of Eastern Ghouta, in Damascus, Syria on September 29, 2017. (Photo by Ammar Al-Bushy/Anadolu Agency/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

Au moins 11 personnes ont été tué dans un attentat qui a secoué lundi un quartier du sud de Damas, ont rapporté des médias officiels et une ONG affirmant qu'il s'était produit à proximité immédiate d'un commissariat de police.

"Des informations préliminaires font état d'une explosion terroriste dans le quartier de Midane à Damas", a indiqué l'agence officielle Sana, une information également rapportée par la télévision d'Etat.

De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état dans un communiqué de deux explosions successives, causées selon lui par une voiture piégée et au moins un kamikaze.

"Une voiture piégée a explosé près du commissariat de police dans le quartier de Midane, avant qu'un kamikaze ne fasse exploser sa ceinture", a indiqué l'OSDH.

L'ONG a évoqué une possible troisième explosion, provoquée par un second kamikaze.

Le quotidien proche du pouvoir al-Watan a aussi rapporté que l'attentat s'était produit près d'un commissariat de police.

Les attentats demeurent rare à Damas, contrôlée par le régime du président Bachar al-Assad, même si la ville est parfois la cible de tirs d'obus lancés par les rebelles, qui tiennent certaines localités des environs.

En décembre, le quartier de Midane avait déjà été le théâtre d'un attentat: une déflagration avait secoué un commissariat quand une ceinture explosive portée par une fillette de sept ans avait été déclenchée à distance, faisant trois blessés parmi la police.

Début juillet, au moins 18 personnes avaient été tuées dans un attentat suicide dans l'est de Damas, attaque la plus meurtrière depuis des mois dans la capitale syrienne.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.