Al Hoceima: Le roi demande à la Cour des comptes de faire la lumière sur les retards du programme de développement

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED VI
Al Hoceima: Le roi donne 10 jours à la Cour des comptes pour faire le bilan du programme de développement |
Imprimer

AL HOCEIMA - Le roi Mohammed VI a reçu, lundi 2 octobre au palais royal de Rabat, le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, et le premier président de la Cour des Comptes Driss Jettou, rapporte le cabinet royal dans un communiqué.

Au cours de cette audience, les deux ministres ont soumis et explicité, auprès du roi, les conclusions des rapports commandités par ce dernier portant sur l’exécution du programme de développement de la région d'Al Hoceima.

"Rapports qui ont concerné les responsables en charge de ce programme au moment des faits, y compris ceux qui ne sont plus en poste à l’heure actuelle", précise le communiqué du cabinet royal.

Le souverain a "pris acte des conclusions et explications (...), les rapports des inspections ayant conclu au retard, voire à la non exécution de plusieurs composantes de ce programme de développement, excluant par la même tout acte de malversation ou de fraude", précise le communiqué.

"Toutefois et partant des principes d’équité, de rigueur et de transparence", le roi a donné à la Cour des comptes ses instructions "pour qu’elle procède, dans un délai maximal de 10 jours, à l’examen de ce même sujet, et ce, en vertu des prérogatives et compétences de la Cour en matière d’évaluation de l’exécution des projets publics, outre ses missions habituelles de contrôle des finances publiques".

La convention instituant le programme de développement régional "Al Hoceima Manarat al Moutawassit" avait été signée devant le souverain en octobre 2015 à Tétouan.

LIRE AUSSI: