Sonatrach: 26 nouveaux gisements pétroliers et gaziers découverts en 2017

Publication: Mis à jour:
SONATRACH
ALGERIA - DECEMBER 14: The In Salah Gas (ISG) Krechba Project, run by Sonatrach, British Petroleum (BP), and StatoilHydro, operates in gas fields in the Sahara desert near In Salah, Algeria, on Sunday, Dec. 14, 2008. From produced gas, the carbon capture plant, the largest and first of its kind, removes annually the carbon dioxide emissions equivalent of 200,000 automobiles running 30,000 kilometers. The CO2 is then reinjected into a two-kilometer deep reservoir instead of the atmosphere, with | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Au total 26 nouveaux gisements de pétrole et de gaz ont été découverts en 2017 dans le Nord et le Sud du pays, a-t-on annoncé lors d’une communication sur les activités de Sonatrach, présentée au Premier ministre Ahmed Ouyahia, en visite dimanche au pôle pétrochimique d’Arzew (Est d’Oran).

"Ces découvertes ont été faites par les équipes de Sonatrach durant la période allant de janvier à fin septembre 2017. Ces nouveaux gisements représentent des réserves estimées à 130 millions tonnes équivalent pétrole (TEP)", a précisé le Directeur de la planification du Groupe pétrolier national, A. Mazighi Sonatrach prévoit plus de 30 nouvelles découvertes avant fin 2017 alors que, durant toute l’année dernière, 30 découvertes ont été réalisées, a rappelé le même responsable.

Pour répondre à ses besoins nationaux et à l’exportation, l’Algérie a besoin d’une production annuelle de 190 millions TEP, a-t-il ajouté.

Auparavant, en visitant la raffinerie RA1Z d’Arzew, le Premier ministre avait insisté sur la nécessité d’intensifier les efforts pour augmenter la production des carburants.

"Les importations des carburants nous reviennent très chers et la dépréciation de la valeur du dinar rend la situation encore difficile. Il est donc nécessaire d’intensifier les efforts pour augmenter la production des carburants", a-t-il souligné.

Dans ce contexte, le PDG du Groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour a annoncé que la raffinerie d’Alger sera opérationnelle au début de l’année 2018 et que des appels d’offres seront lancés prochainement pour la réalisation des raffineries de Hassi Messaoud et de Tiaret.

M. Ouyahia est accompagné d’une délégation composée de Mustapha Guitouni, ministre de l’Energie, Nouredine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.