Séisme au Mexique: Triste bilan après la fin de la recherche de survivants

Publication: Mis à jour:
MEXICO EARTHQUAKE
Séisme au Mexique: Triste bilan après la fin de la recherche de survivants | Edgard Garrido / Reuters
Imprimer

CATASTROPHE NATURELLE - Plus de dix jours après le puissant séisme de magnitude 7,1 qui a frappé le sud du Mexique, les secouristes ont mis fin aux opérations de déblaiement, estimant que plus personne ne se trouvait sous les décombres.

Ce vendredi, le bilan officiel fait état de 355 morts et de 1.900 blessés, notamment dans la capitale et les villes de Morelos et Puebla, où a eu lieu le séisme, au centre du pays.

Au moins 214 personnes sont mortes à Mexico City, 74 dans l'Etat de Morelos, 45 dans l'Etat de Puebla, 15 dans l'Etat de Mexico, 6 dans l'Etat de Guerrero, et un dans l'Etat d'Oaxaca, a indiqué le coordonnateur national de la protection civile, Luis Felipe Puente. Le séisme a endommagé gravement quelque 30.000 logements pour un coût estimé entre 4 et 8 milliards de dollars.

2 milliards de dollars pour reconstruire

Le président Enrique Peña Nieto a annoncé des chiffres préliminaires de 2 milliards de dollars destinés à la reconstruction, qui incluent aussi les dégâts du séisme du 7 septembre dans les Etats du Chiapas et d'Oaxaca (sud), appelant le secteur privé à constituer un comité de coordination pour optimiser l'utilisation de l'aide.

La solidarité de la population avec les sinistrés qui n'a pas cessé depuis le jour du drame fait la fierté des Mexicains, notamment à la capitale où on distribue à manger mais aussi des aides pour la reconstruction. Des motocyclistes et voitures ont sillonné nuit et jour les rues de Mexico pour distribuer nourriture et médicaments dans les zones affectées et les centres d'accueils des sinistrés.

De même, et contrairement au grand séisme de 1985, qui avait dévasté la capitale et tué plus de 10.000 personnes, les autorités mexicaines se sont cette fois montrées plus présentes en réactions aux critiques de l'opinion publique et la société civile.

LIRE AUSSI: