Vous pouvez sentir l'odeur des mannequins de ce magazine de mode

Publication: Mis à jour:
MODEL PERFUME
Indian Models Walk the ramp to the display creation of Fashion Designers Rohit Gandhi and Rahul Khanna at the Blenders Pride Fashion Tour 2016 on November 26,2016 in Eastern India city Kolkata. (Photo by Debajyoti Chakraborty/NurPhoto via Getty Images) | Debajyoti Chakraborty/NurPhoto via Getty Images
Imprimer

INSOLITE - Fraîchement lancé le mois dernier, "Sense Familiar" est sans aucun doute l'un des magazines qui a le plus de flaire! Et pour cause, ses pages sont personnalisées par des fragrances distinctes, soigneusement concoctées en fonction du sujet qu'elles présentent.

Au delà de son esthétique originale et séduisante, la revue stimule en effet notre odorat grâce à des vignettes à gratter parfumées associant une senteur propre à chaque création.

L'association du parfum au contenu visuel du magazine offre une expérience sensorielle hors du commun. L'odorat étant un sens étroitement lié aux émotions il permet d'animer le papier glacé et de plonger davantage le lecteur dans son univers artistique.

Pour la réalisation de ce magazine, la styliste Isabel Bonner s'est entourée d'un casting aussi prestigieux que surprenant, incluant le designer Joshua Checkley, le photographe Alec McLeish mais aussi Timothy Dunn, fleuriste de renom et célèbre créateur de bougies parfumées londonien.

À travers ce projet, son initiatrice tente de défier les idées reçues sur le milieu de la mode, trop souvent associé à l'inaccessible.

"Je voulais créer un projet multi-sensoriel, interactif et sur différents niveaux, qui s'intéresse aussi à des gens qui apporteraient la complexité et la diversité qui leur sont propres. L'odorat est un sens peu exploité par les industries de la création, comparé à la vue au toucher ou même à l'ouïe, c'est également un sens très connecté à la mémoire et à l'expérience personnelle. C'est donc véritablement venu de là, en parlant avec ces personnes, les considérant comme un sujet d'inspiration plutôt que comme un objet et en créant des parfums sensibles pour impliquer les participants.", explique Isabel Bonner dans des propos rapportés par le magazine britannique It's Nice That.

L'initiative ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour rendre la presse papier – dont l'avenir se discute depuis plusieurs années – plus attractive.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.