Tunisie: "Les prix des terrains ont été multipliés par 20 ces dernières années" selon le président de la Chambre des promoteurs immobiliers

Publication: Mis à jour:
APARTMENT
Bobby Yip / Reuters
Imprimer

Le prix de l'immobilier tunisien est en hausse constante depuis des années. Pour le président de la Chambre des promoteurs immobiliers, Fahmi Ben Chaâbane, ceci s'explique par l'augmentation des prix des terrains, qui, selon lui, ont été multiplié par 20 ces dernières années. "Les promoteurs immobiliers achètent des terrains dont les prix se sont envolés ces dernières années de façon vertigineuse", a-t-il indiqué sur les ondes de Mosaïque FM.

Ce sont les propriétaires privés qui sont à l'origine de cette hausse, a-t-il précisé, en signalant que la Société nationale immobilière de Tunisie (SNIT) n'a plus de ressources, ce qui pousse les promoteurs à acheter à des propriétaires privés qui imposent les prix.

"Je plains les citoyens qui font face à cette augmentation des prix, mais ceci nous dépasse", a-t-il renchéri.

Le président de la Chambre des promoteurs immobiliers revient également sur d'autres facteurs en citant la baisse de valeur du dinar tunisien alors que les promoteurs sont amenés à importer des produits de l'étranger, la recrudescence des prix des matériels de construction, la levée des subventions de l'État sur le ciment, ou encore l'augmentation du coût de la main d'oeuvre.

Fahmi Ben Chaâbane a insisté, par ailleurs, sur la nécessité de faire découvrir aux citoyens le programme "premier logement", lancé par le gouvernement, début 2017.

À noter que ce programme a nécessité la mobilisation par l'État d'une enveloppe de 200 millions de dinars en vue de permettre à une tranche importante de Tunisiens d’acquérir un logement. Il est destiné aux familles de la classe moyenne dont le revenu oscille entre 4,5 à 10 fois le SMIG. “Le premier logement concerne les familles dont le revenu brut des ménages varie entre 1750 dinars à 3750 dinars" a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.