Pour 2 jeunes Marocains sur 3, le poids des conventions sociales est "bloquant"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

SOCIÉTÉ - Pour 69% des jeunes Marocains, soit plus de deux sur trois, le poids des conventions sociales et des jugements est "bloquant" pour le développement du pays, selon une étude réalisée par l'Agence marocaine de marketing et de communication (AMMC), en partenariat avec le cabinet Kantar MillwardBrown.

Selon l'étude présentée mardi 26 septembre, qui s'intéresse aux attentes et aspirations des "millenials" marocains, ces jeunes âgés entre 14 et 25 ans, le Maroc reste pour eux un pays "riche de sa tradition et sa culture, qui a de bonnes bases et alliances internationales pour attirer les touristes et se développer économiquement", mais qui souffre de plusieurs maux.

Un changement de mentalité nécessaire

Entre autres: le poids des conventions et des jugements, mais aussi la corruption et le favoritisme, qui poussent certains jeunes à vouloir quitter leur pays natal. Deux jeunes sur trois souhaitent ainsi partir du Maroc pour leur carrière professionnelle future.

Selon le rapport, qui se base sur une étude qualitative menée en face à face avec huit groupes de trois jeunes, et une étude quantitative menée via un questionnaire envoyé à 403 jeunes de Casablanca, Fès, Marrakech et Tanger de différentes classes sociales, 95% des jeunes interrogés estiment qu'un changement de mentalité est nécessaire, à commencer par eux-mêmes, pour contribuer positivement au développement de leur pays.

L'étude s'intéresse également aux principaux modèles des jeunes Marocains. S'ils sont influencés surtout par leur entourage (81% par la famille et 74% par les ami(e)s et collègues), la culture et la religion (58%) sont également des sources d'influence, voire de pression, notamment pour les femmes, selon l'étude.

Ronaldo et Messi, des modèles d'inspiration

Autre élément marquant sur les générations Y et Z au Maroc: l'intérêt pour les célébrités, surtout sportives, que les jeunes, notamment de sexe masculin, citent comme modèles d'inspiration. Les footballeurs Cristiano Ronaldo et Lionel Messi sont les principaux influenceurs ou modèles, suivis par le chanteur Saad Lamjarred. Sont également cités le footballeur Neymar, la chanteuse Jennifer Lopez et même le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Parmi les marques qui les influencent le plus au quotidien, celles de vêtements, de sport ou de téléphonie ressortent davantage. Nike, Adidas, Zara, Samsung ou Lacoste sont les plus citées par les jeunes interrogés. Celles qui répondent, selon eux, le plus à leurs besoins, sont également des grandes marques internationales comme Samsung, Coca Cola, McDonalds ou l'iPhone, produit phare d'Apple.

Enfin, parmi les activités qui définissent le plus les jeunes Marocains au quotidien, celles de "connexion", comme le téléphone portable et tout ce qu'il permet (discussion sur les réseaux sociaux, partage de photos sur les applications, surf sur internet), mais aussi la musique, la télévision, les nouvelles technologies et le gaming, et enfin les sorties seul-e ou entre ami-e-s.

LIRE AUSSI: