En Irak, le "oui" pour l'indépendance du Kurdistan l'emporte à 92%

Publication: Mis à jour:
ARI JALAL
Kurds celebrate to show their support for the independence referendum in Duhok, Iraq, September 26, 2017. REUTERS/Ari Jalal | Ari Jalal / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - Le "oui" l'a emporté avec 92,73% au référendum d'indépendance organisé lundi 25 septembre au Kurdistan irakien à l'initiative du président de cette région autonome Massoud Barzani, selon les résultats officiels proclamés ce mercredi 27 septembre par la commission électorale.

"Sur 3.305.925 votants, le oui a obtenu 92,73% et le non 7,27%", a affirmé cette commission, précisant par ailleurs que la participation avait atteint 72,16%. Ce scrutin a été vivement dénoncé par le pouvoir central irakien et les pays voisins.

Le président kurde Massoud Barzani avait fait savoir avant sa tenue, que la victoire, attendue, du "oui" ne serait pas immédiatement suivie d'une déclaration d'indépendance mais marquerait plutôt le début de "discussions sérieuses" avec le pouvoir central irakien sur les points de contentieux. Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a toutefois posé ce mercredi l'annulation des résultats du référendum comme condition préalable à toute négociation avec le Kurdistan.

Les députés irakiens ont de leur côté demandé à Haider al-Abadi, en tant que chef des forces armées, de "prendre toutes les mesures nécessaires pour maintenir l'unité de l'Irak, protéger les citoyens". Ils ont en outre exigé l'envoi des forces de sécurité dans les zones disputées entre Bagdad et Erbil, où les autorités du Kurdistan irakien ont également organisé le scrutin lundi.

LIRE AUSSI: