Quoi manger sur la route? Les conseils des nutritionnistes et diététiciens

Publication: Mis à jour:
TOAST
Design Pics
Imprimer

Vous sortez du bureau et vous avez une envie irrésistible de manger? Nous avons demandé à des experts de la nutrition ce qu'ils mangeaient dans ce genre de situations. Au menu, des sandwichs industriels, des compotes, des salades bio et quoiqu'il arrive, une chose à retenir: écouter sa faim.

Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste

"Dans la mesure du possible, je préfère préparer mes propres sandwichs. Avec du pain complet, j'ajoute du jambon blanc dégraissé et sans couenne, de l'emmental, de la salade, des tomates et parfois de la mayonnaise. À côté, je prévois une petite portion de tomates cerises. Ainsi qu'un yaourt à boire et un fruit, des abricots ou une nectarine puisque c'est la saison.

Sinon, parmi les sandwichs vendus dans les stations-services, ceux en triangle faits à base de pain complet avec du jambon, beurre, emmental sont très bien. Il existe de plus en plus des salades en petit format pour aller à côté. Je préfère éviter les sandwichs au pain suédois qui a un index glycémique élevé. À mon goût, en plus, il est souvent un peu mou.

d

Le principal, c'est de réussir à avoir des protéines, des féculents, des légumes et des fruits. Si vous avez faim, vous contenter d'un seul sandwich va vous frustrer. Prévoyez au moins trente minutes pour la pause repas.

Si vous voulez faire une collation dans l'après-midi, c'est d'ailleurs recommandé pour les enfants et adolescents, je privilégie le trio: produit laitier, barre de céréales et fruit. Une compote industrielle sans sucres ajoutés sera très bien, de même qu'un smoothie respectant le même critère.

Dans tous les cas, n'oubliez pas que l'équilibre alimentaire se fait sur une semaine. Vous pouvez toujours rééquilibrer dans la suite de la journée ou dans la semaine."

Anthony Berthou, nutritionniste spécialisé dans le sport

"Je privilégie des salades. Quand je ne peux pas la préparer moi-même, je me tourne vers des produits bio, dans lesquels je vais trouver suffisamment de protéines (du bon poulet, une vraie tranche de saumon, un œuf dur entier). À côté, j'ai toujours ce que j'appelle ma ration de survie, une mélange de 30 à 60g d'oléagineux:

-des noix
-des noix de cajou (non grillées)
-des amandes

Je peux aussi manger un fruit, voire du très bon chocolat (à minimum 80 ou 90% de cacao). Si j'ai soif, je me tournerai plutôt vers de l'eau ou du thé vert. J'évite les sandwichs car souvent le pain est raffiné, à fermentation courte. Je mets vraiment l'accent sur les végétaux et les protéines. J'aime aussi beaucoup les salades d'oléagineux, comme celles à base de lentilles. "

d

Ariane Grumbach, diététicienne-nutritionniste

"Je n'ai pas de voiture donc je voyage plutôt en train et en avion. Dans la mesure du possible, je mange avant ou après. Si le voyage tombe pendant un repas, j'essaie de préparer quelque chose à l'avance. Le rapport qualité prix n'est pas intéressant pour les produits qu'on peut acheter sur place.

Lorsque je ne peux pas me préparer quelque chose à manger, j'essaie au maximum d'acheter à manger en ville et de ne pas attendre d'arriver à la gare ou à l'aéroport. Dans mes sandwichs faits maison, je varie en fonction des saisons, j'aime marier du fromage frais et des légumes grillés ou de la bresaola et de la courgette. Vu ce que j'ai dans mon frigo aujourd'hui, je ferais un sandwich à la mousse de thon (thon en miettes et fromage de chèvre frais), avec des lamelles de concombre et du basilic frais.

Je suis très exigeante en matière de pain. Je l'achète en grande quantité et je le congèle, je privilégie du pain au levain. Et surtout, je coupe en deux mon sandwich. Cela m'oblige à faire une pause et me demander si j'ai encore faim. Il est très rare que je mange à l'aéroport. Quand une collation ou le plateau repas sont servis, je me laisse le droit de le refuser si je n'ai pas faim. Surtout si c'est un vol de nuit, je préfère manger juste avant l'avion et passer le voyage à dormir.

Pour les boissons distribuées dans l'avion, je penche généralement pour de l'eau, pétillante ou plate. Sinon, je peux prendre un café au lait le matin, un jus de tomate si j'ai un peu faim ou un jus de pomme. Dans tous les cas, j'essaie de prévoir des activités, des livres, magazines pour passer le temps. Le repas n'est pas fait pour ça."

d

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
5 conseils pratique pour manger moins
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction