Jazz au Chellah convie la musique et le monde à Rabat (et Salé)

Publication: Mis à jour:
JAZZ AU CHELLAH
Imprimer

FESTIVAL - Le rendez-vous jazz de la capitale revient cette année au Chellah pour son 22e anniversaire et mettra à l'honneur des musiciens marocains, égyptiens et européens aux styles aussi riches que variés.

Du 28 septembre au 1 octobre, la nécropole du Chellah vibrera au rythme des sonorités jazz et fusion avec une programmation hétéroclite qui appelle au voyage entre les deux rives de la Méditerranée. Devenue une référence mondiale, le festival Jazz au Chellah a fait appel pour cette édition à Jutta Unger pour la direction artistique européenne et au musicien Afro-jazz Majid Bekkas, pour la partie marocaine. Ils ont ensemble collaboré pour permettre au festival de rester fidèle à ses engagements et de solidifier les amitiés interculturelles entre le Maroc et l'Union européenne.

L'Espagne ouvrira les festivités jeudi 28 septembre avec, en première partie, le groupe Vicens Martín Dream Big Band et la chanteuse Gemma Abrié. Un début de soirée qui ravira les amateurs de poésie catalane et de jazz contemporain. Le groupe autrichien Shake Stew prendra les rênes de la seconde partie avec une farandole de sonorités étonnantes jouée par ses sept musiciens. Ils s'associeront à la voix cristalline et captivante de la chanteuse marocaine Nabyla Maan, pour une séance fusion jazz et musique traditionnelle andalouse.

Le festival se poursuivra les jours suivants avec, à l'honneur, des artistes du Danemark et du Bénélux. Matthias Heise Quadrillon proposera son "FuRoJazz", une délicieuse association de funk, rock et jazz qui fera très certainement groover le public. Le trio de virtuoses belges Dock In Absolute prendra la relève et accompagnera ses pianos par les notes de saxophones d'Axel Camil, le tout saupoudré des percussions marocaines de Mohammed Amine Bliha.

La troisième soirée consacrée à la Finlande invite sur scène le groupe Dalindéo et son jazz délirant aux sonorités punk et psychédéliques. Le trio portugais poursuivra la soirée en fusionnant sa musique traditionnelle portugaise et électronique aux talents du multi-instrumentaliste marocain M'hamed El Menjra.

Le festival espère clôturer en beauté par un final qui fera voyager le public entre l'Allemagne et l'Égypte. Gregory Gaynair Trio et son jazz moderne seront suivis du groupe égyptien Eftekasat et son jazz aux notes orientales et résolument engagé. Les Égyptiens offriront un concert des plus envoûtants en duo avec Asmaa Hamzaoui & Bnatt Timbouktou et leur influence tagnaouite.

Les billets sont en vente au Chellah chaque jour, de 8h30 à 18h30.
Les places étant limitées, il est prudent de réserver...

Adulte: 50 DH
Enfant/Étudiants: 20DH
Pass festival: 150 DH

Un festival ouvert sur Rabat et Salé
Organisé comme chaque année par l'Union européenne au Maroc, en partenariat avec le ministère de la Culture, la Wilaya Rabat-Salé-Zemmours-Zaërs, en collaboration avec les ambassades et instituts culturels européens au Maroc, Jazz au Chellah tiendra, au delà des remparts, diverses manifestations culturelles dans Rabat mais aussi à Salé. Quatre masterclasses avec des musiciens, ouvertes aux amateurs du Jazz et aux curieux, mais aussi des Jam sessions, une fanfare de rue qui s'invitera à bord du Tramway, pour faire résonner la musique des Balkans et le mélange des sonorités arabes et turques avec la troupe roumaine Mahala Rai Banda. La ville de Salé accueillera chaque soir des concerts à partir de 18h sur la scène de Bab Mrissa à Salé. Le cinéma s'invitera aussi à la programmation avec la diffusion en avant-première du documentaire "Cairo Jazzman", le lundi 2 octobre au cinéma Renaissance. C'est en somme une fête loin d'être seulement circonscrite au Chellah que s'apprêtent à vivre Rabat et Salé.