Algérie : 19.500 greffes de reins réalisées en 20 ans

Publication: Mis à jour:
ARCHIVES APS
Algerie Presse Service
Imprimer

Pas moins de 19.500 greffes de reins au profit d’insuffisants rénaux ont été réalisées en 20 ans à l’échelle nationale, a indiqué dimanche le Pr Ahcène Atik en marge des 9èmes journées internationales de néphrologie, qui se tiennent à Annaba.

La fréquence de ces interventions ''devrait encore évoluer'' au regard de la formation de nouveaux médecins et du développement des conditions de prises en charge sanitaires des insuffisants rénaux dont 25.000 sont actuellement pris en charge dans les services de néphrologie et centres d’hémodialyse du pays, a souligné le même praticien, également président du comité d’organisation de ces journées.

Depuis 2016, le centre de néphrologie du CHU d’Annaba a effectué 32 transplantations rénales pour des malades de l’Est algérien et devra procéder en 2017 à 40 greffes pour passer à 50 greffes en 2018, a ajouté Pr. Atik.

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du plan de formation continue des médecins exerçants et résidents pour en améliorer les connaissances en matière de diagnostic, traitement et suivi des insuffisants rénaux et des patients greffés.

Quatre vingt-quatorze malades bénéficiaires de greffes sont actuellement suivis au niveau du service de néphrologie d’Annaba, a-t-on indiqué en marge de la manifestation dont le premier jour a été consacré à des ateliers de formation de 90 médecins résidents sur les techniques nouvelles de transplantation et de suivi des malades greffés ainsi que de diagnostic et de prise en charge de patients.

Trente communications en plénière sont prévues durant cette manifestation de deux jours (23 et 24 septembre) qui a réuni 400 médecins des divers CHU (centre hopsitalo-universitaire) du pays ainsi que de France et de la Syrie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.