Casablanca Finance City: Un guichet dédié pour faciliter le recrutement d'expatriés

Publication: Mis à jour:
CFC GUICHET UNIQUE
Casablanca Finance City
Imprimer

EXPATRIÉS - Dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires pour les entreprises ayant obtenu le statut CFC, Casablanca Finance City Authority (CFCA) vient d’inaugurer aujourd’hui le premier guichet externalisé "Taechir". Fruit d’un partenariat avec le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle, ce guichet permettra de simplifier et d’accélérer davantage la procédure de traitement des demandes d’autorisation de travail des salariés étrangers.

Concrètement, l’entreprise labellisée n’aura plus besoin de se déplacer au siège du ministère et pourra s’adresser à ce guichet pour toutes les démarches. Les délais seront également raccourcis. À en croire Said Ibrahimi, PDG de CFCA, les investisseurs pourront créer des entités juridiques (48h), obtenir de visas, des permis de travail et des titres de séjour dans un délai de 24 heures. Les salariés auront également droit à d’autres avantages comme la dispense de l’attestation d’activité de l’ANAPEC et l’obtention d’une durée de visa systématique de 5 ans, contrairement aux autres expatriés qui sont traités au cas par cas.

Ce nouveau service n’est d’ailleurs que le premier maillon du guichet unique "Doing business" de CFCA. Cette dernière ambitionne d’améliorer les relations entre les sociétés multinationales ayant vocation à travailler sur le continent africain via la place financière de Casablanca et les différents services de l’administration marocaine à travers des guichets similaires qui seront mis en place au fur et à mesure.

À noter que le programme Taechir est une initiative du ministère du Travail qui a également inauguré aujourd’hui un guichet à la direction régionale du ministère à Casablanca. D’ici la fin de l’année, trois autres guichets devront suivre à Marrakech, Agadir et Tanger. Ils permettront la facilitation et l’accélération des procédures pour l’obtention des autorisations de travail et visas pour les expatriés au Maroc pour toutes les entreprises, même celles n’ayant pas le statut CFC.

LIRE AUSSI: