Un militaire marocain du contingent des FAR de la Minusca grièvement blessé en Centrafrique

Publication: Mis à jour:
CENTRAL AFRICAN REPUBLIC PEACE
U.N. peacekeepers take a break as they patrol along a street during the presidential election in Bangui, the capital of Central African Republic, December 30, 2015. REUTERS/Media Coulibaly | Reuters Staff / Reuters
Imprimer

MINUSCA - Un militaire du contingent des Forces Armées Royales (FAR) de la Mission multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies (Minusca) en Centrafrique a été grièvement blessé, vendredi, lors d'un échange de tirs avec un groupe armé anti-Balaka, indique une source militaire relayée par la MAP.

Le groupe armé a attaqué vers 15h16 la patrouille de l'effectif des FAR, qui était en mission d’escorte d’un convoi logistique onusien, précise la même source.

L’attaque a eu lieu à 100 km à l’ouest de Bangassou, lieu d’implantation du contingent marocain en République Centrafricaine.

Il s'agit de la troisième attaque en seulement quelques mois dans ce pays contre des forces marocaines de la Minusca. En mai dernier, deux militaires avaient trouvé la mort lorsqu’un groupe armé non identifié a attaqué leur patrouille qui assurait l'escorte d’une équipe de génie militaire cambodgienne de l’ONU. Trois autres casques bleus marocains avaient également été tués le 25 juillet en Centrafrique, alors qu'ils participaient à la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies dans le pays.

Le Maroc a déploré, mardi dernier à New York, la montée récente de la violence en Centrafrique, et appelé à l’augmentation de la capacité de la Minusca, au nom de la Configuration République Centrafricaine (RCA) de la Commission de Consolidation de la Paix (CCP), dont il est président. "Les groupes armés ne peuvent pas prendre en otage tout le processus politique", avait alors déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, lors d’une réunion de haut niveau sur la situation en RCA, organisée dans le cadre de la 72ème Assemblée générale des Nations unies.

LIRE AUSSI: