NFL: Les footballeurs américains n'ont pas eu peur de défier Trump, bien au contraire

Publication: Mis à jour:
NFL KNEES
CARSON, CA - SEPTEMBER 24: Terrance Smith #48, Eric Fisher #72, Demetrius Harris #84, and Cameron Erving #75 of the Kansas City Chiefs is seen taking a knee before the game against the Los Angeles Chargers at the StubHub Center on September 24, 2017 in Carson, California. (Photo by Sean M. Haffey/Getty Images) | Sean M. Haffey via Getty Images
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Ils ont répliqué pacifiquement. De nombreux joueurs de football américain ont posé un genou à terre, ce dimanche 24 septembre, avant les rencontres dans les stades aux Etats-Unis. Un geste de défiance envers Donald Trump qui a appelé à "virer" les sportifs ne respectant pas l'hymne national. Il est même allé jusqu'à les insulter de "fils de putes".

"Si les fans de NFL (championnat de football américain, Ndlr) refusent d'aller aux matches jusqu'à ce que les joueurs arrêtent de manquer de respect à notre drapeau et notre pays, vous verrez rapidement un changement. Virez ou suspendez!", a lancé le président-milliardaire sur Twitter, proposant tacitement de frapper les ligues professionnelles au portefeuille. "La ligue devrait soutenir les États-Unis", a-t-il insisté.

Les chaînes de télévision américaines montraient plusieurs joueurs de la NFL agenouillés au bord du terrain quelques heures après que le président américain, en pleine escalade rhétorique avec le monde du sport, a proposé de boycotter les équipes dont les joueurs "manquent de respect" à l'Amérique.

Ils ont aussi été soutenus par de nombreux autres sportifs, qui se sont agenouillés: une équipe de football américain composée de lycéens, l'équipe féminine de volleyball de la Johnson C. Smith University,

Ce à quoi Trump n'a pas manqué de réagir, ce dimanche soir. Sur Twitter, le président américain écrit: "Belle solidarité autour de notre hymne national et pour notre pays. Se tenir debout par les bras c'est bien, s'agenouiller c'est inacceptable!"

L'origine du geste remonte à l'été 2016, lorsque l'ancien "quarterback" des San Francisco 49ers Colin Kaepernick l'avait effectué, et provoqué un scandale national, pour protester contre les meurtres de plusieurs Noirs abattus par des policiers blancs.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.