Messahel s'entretien avec Guterres sur la situation au Sahara Occidental, Mali et en Libye

Publication: Mis à jour:
MESSAHEL
Twitter
Imprimer

Le Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est entretenu vendredi à New York, en marge des travaux de la 72e session de l'Assemblée Générale de l'ONU avec le Secrétaire Général de l'ONU, M. Antonio Guterres.

L'entretien a porté, essentiellement, sur la coopération entre l'Algérie et les Nations Unies ainsi que sur d'autres questions importantes à l'Agenda de l'ONU, notamment, la situation au Sahara occidental, au Mali et en Libye.

S'agissant de la question du Sahara occidental, le Ministre Messahel a rappelé que cette question relève du processus de décolonisation dont les Nations unies assume la responsabilité en vertu de la Résolution 1514. Il a, également, indiqué que "la question du Sahara occidental ne peut trouver une solution durable en dehors de l'exercice par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l'autodétermination".

Pour ce qui est de la situation au Mali, Messahel a indiqué à son interlocuteur que l'Algérie poursuivra ses efforts en vue d'amener les frères maliens à emprunter la voie du dialogue pour surmonter leurs divergences et s'engager dans la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Il a, dans le même temps, appelé à une plus grande implication des Nations Unies pour hâter une sortie de crise définitive au Mali.

Concernant la situation en Libye, Messahel a réitéré le soutien de l'Algérie à la nouvelle feuille de route des Nations Unies pour le règlement de la crise en Libye, présentée par le Représentant Spécial Ghassane Salame, à l'occasion de la réunion de Haut niveau sur la Libye, tenue en marge des travaux de l'Assemblée Générale de l'ONU.

Messahel a renouvelé l'engagement de l'Algérie à poursuivre ses efforts pour accompagner les frères libyens dans leur quête d'une solution politique à la crise dans leur pays à travers le dialogue et la réconciliation nationale.

Pour sa part, M. Antonio Guterres a exprimé sa satisfaction quant à la coopération exemplaire entre l'Algérie et l'ONU ainsi que pour ce qui est du rôle actif et constructif de l'Algérie en faveur de la paix et de la sécurité régionales et internationales.

Il a ajouté, qu'en sa capacité de Secrétaire Général de l'ONU, il considère l'Algérie parmi les pays constituant des partenaires importants dans la construction et la consolidation de la paix à travers le monde. Il a, enfin, renouvelé l'engagement de l'ONU à tout entreprendre à l'effet de hâter le processus de règlement au Sahara occidental, au Mali et en Libye sur la base de la légalité internationale.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.