Espagne: Arrestation d'un Marocain qui aurait collaboré avec les auteurs des attentats de Barcelone et Cambrils

Publication: Mis à jour:
GUARDIA CIVIL
EFE
Imprimer

TERRORISME - Un homme âgé de 24 ans d’origine marocaine et résidant en Espagne a été arrêté ce vendredi 21 septembre par des agents de la Garde civile, dans la localité de Vinaros (Castellon, province de Valence), indique le ministère espagnol de l’intérieur. Le détenu est suspecté d'avoir "collaboré avec la cellule terroriste responsable des attentas commis à Barcelone et Cambrils (Tarragone), les 17 et 18 août dernier", poursuit la même source.

L'information a été relayée ce matin par le ministre de l'Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido, sur son compte Twitter:

"L’individu arrêté entretenait une étroite relation avec plusieurs terroristes ayant participé aux attentats de Barcelone et Cambrils, notamment avec Abdelbaki Es Satti", considéré comme le cerveau de cette cellule, précise le ministère, dans un communiqué.

"L’ampleur des préparatifs découverts suite à l’explosion de l’appartement dont les terroristes disposaient à Alcanar (Tarragone) a requis un énorme travail de collecte de substances", aussi bien celles servant dans la fabrication d’explosifs que celles pouvant faciliter la commission des attentats, explique la même source.

Dans cette tâche de recherche de ces matériaux, "plusieurs membres de la cellule ont compté avec l’appui de l’individu appréhendé ce vendredi, qui a, pour le moins, fourni son document d’identité avec lequel ils ont acheté du peroxyde d'hydrogène, une substance essentielle pour la fabrication d’explosifs de type TATP".

Le mis en cause aurait aussi "mis à la disposition des terroristes des véhicules utilisés pour le transport des substances explosives".

Le ministère fait savoir, en outre, que "l’enquête toujours en cours de la Garde civile est en train de permettre de reconstituer l’activité logistique de la cellule menée durant les semaines précédant les attentats".

Les lignes d’investigations ouvertes par la Garde civile suite aux attentats de Barcelone et de Cambrils se sont focalisées sur la reconstitution des liens des membres de la cellule terroriste avec d’autres éléments aux niveaux national et international, selon la même source.

Le ministère fait savoir, par ailleurs, qu’un total de 246 terroristes présumés ont été arrêtés dans le cadre d’opérations menées par les services de sécurité espagnols ou en collaboration avec des services de pays étrangers, depuis début 2015.

LIRE AUSSI: