"Zabaltuna", la campagne de sensibilisation lancée par un jeune tunisien en images

Publication: Mis à jour:
ZABALTUNA
MOHAMED OUSSAMA HOUIJ
Imprimer

"Zabaltuna" (traduction: "Vous nous avez envahi par vos ordures"), c'est la campagne qu'a lancé ce jeune tunisien pour dénoncer les saletés qui s'entassent dans la rue.

Mohamed Oussama Houij, 26 ans, est ingénieur en génie sanitaire, se spécialisant dans des domaines tels que la gestion des déchets, l'épuration des eaux usées, la réutilisation et la conservation de l'eau ou encore la protection de l'environnement.

"Zabaltuna" c'est ce que Mohamed Oussama imagine les ancêtres de la Tunisie dire aux générations actuelles. "3000 ans d'Histoire, c'est ce qu'un Tunisien a de plus cher", dit-il au HuffPost Tunisie.

Sensible à la cause environnementale, il la joint à sa passion pour la photographie pour créer cette campagne "low cost" comme il la décrit, afin de dénoncer ce fléau qui sévit depuis quelques années.

"Ce que j'ai remarqué grâce à mes études et mes recherches personnelles c'est que par rapport à la gestion des déchets, on est plutôt dépassés techniquement, mais aussi en matière de communication là-dessus" souligne-t-il. "Avec la disparition de 'labib' et la quasi-inexistence d'une stratégie de communication sur les bonnes pratiques de gestion des déchets à l’échelle des ménages, on est carrément sur la route d'un désastre écologique, si ce n'est pas déjà le cas".

Graphiste-autodidacte, Oussama lance sa campagne sur Tumblr et sur Facebook. Il s'agit d'une série d'images, pour le moins choc, transposant des peintures anciennes et des photos prises dans les rues de Tunis par Oussama lui-même.

Et sur chaque image postée, Oussama ajoute un proverbe tunisien, et sa traduction anglaise.

"J'essaye de rappeler au Tunisien que les montagnes d'ordures qu'on voit dans la rue, c'est inacceptable... et que si nos 'ancêtres' voyaient cela, ils le diront, 'rakom zabaltuna' ".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.