Institut français de Casablanca: la saison culturelle est lancée

Publication: Mis à jour:
PROGRAMMATION CULTURELLE
DR
Imprimer

CULTURE - La programmation culturelle de l'Institut français de Casablanca pour ce nouveau trimestre a été dévoilée mardi 19 septembre lors d'une conférence de presse. L'occasion aussi de présenter le nouveau directeur de l'Institut, Martin Chénot, qui succède à Alban Corbier-Labasse.

Le ton est donné: cette rentrée est placée sous le signe du changement avec des nouveautés qui devraient en ravir plus d'un. La dynamique de l'institut reste cependant toujours la même, dense et diversifiée, avec pour fil conducteur l'amour et la connaissance de la langue française et ses attaches avec le Maroc.

Danse, musique, cinéma, débats...

L'institut, ouvert à tous les publics, s'investira dans tous les domaines avec des spectacles, concerts et débats pour tous les goûts. Le groupe acrobatique de Tanger ouvrira la saison avec son très attendu spectacle "Halka". D'autres performances chorégraphiques seront au programme, notamment "Faux Semblants" de Bouziane Bouteldja ou "Les architectes" de Youness Atbane et Youness Aboullakoul. Du "parkour" aussi, pour les amateurs d'arts du cirque avec le spectacle "Tarft L'Khobz" de la compagnie Accroche-toi, qui aborde les conditions de travail des ouvriers dans les usines et sur les chantiers de manière burlesque et tout en pirouettes.

Du côté musical, du jazz, de la musique classique et des musiques du monde pour réchauffer les coeurs en ce début d'automne. Des concerts du tromboniste Daniel Zimmermann et de la pianiste et jeune virtuose marocaine Nour Ayadi seront organisés, de même que les 8e rencontres musicales de Casablanca. "Pop Sessions", une nouvelle série de rencontres et conférences, invitera les mélomanes ou curieux à discuter rock avec le chroniqueur et guitariste Reda Allali, reggae avec Francis Dordor des Inrocks, et métal avec Meryem Reggab.

L'institut programmera aussi des débats et discussions autour de thématiques diverses. La journaliste et essayiste Sanaa El Aji abordera la place du sexe dans la société marocaine contemporaine, Touhami Ennadre et Yves Michaud discuteront art et philosophie.

La traditionnelle programmation Art & Essai mettra à l'honneur des films sortis récemment, mais aussi des classiques du cinéma diffusés au Tthéâtre 121 pour les petits et les plus grands. A la galerie 121, on pourra arpenter les allées de l'exposition "25 ans de la Galerie Delacroix" et admirer les 35 oeuvres prêtées par ce lieu emblématique du dialogue entre la culture française et marocaine.

Un nouveau rendez-vous annuel

"Novembre numérique" est la nouveauté de cette année. Programmé également dans d'autres lieux du réseau français à l'étranger, ce projet a pour ambition d'exposer les cultures numériques et ses divers formats construits autour de quatre axes: (dé)coder, jouer, créer et penser. Le secret et la complexité des algorithmes, les métiers du numérique, le codage ou encore la place du numérique dans le cinéma, autant de sujets qui permettront une immersion dans un univers en pleine évolution et particulièrement fascinant.

D'autres surprises viendront se greffer tout au long de la saison pour satisfaire et répondre aux envies de tous les publics, promet l'institut. "Ce programme est construit avec les partenaires et acteurs du territoire de Casablanca, c'est ce qui fait la richesse de cet institut et soyez sans craintes, nous continuerons à travailler ensemble, avec un grand plaisir", a déclaré le nouveau président de l'institut, Martin Chénot, lors de la conférence de presse.

Architecte urbaniste de formation, Martin Chénot a quitté ses fonctions de directeur de l'école d'architecture et de paysage de Bordeaux pour prendre ses quartiers à l'Institut français de Casablanca au mois d'août. Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, il s'est investi à l’international en coopérant avec des écoles d’architecture au Cameroun, au Mexique, en Chine et au Vietnam. Il a également développé des projets avec des partenaires palestiniens et d’Arabie Saoudite.

LIRE AUSSI: