Un jeune skateur violemment agressé par un homme à Larache

Publication: Mis à jour:
SKATEUR LARACH
Capture d'ecran/Youtube
Imprimer

AGRESSION - La vidéo et les photos d'un jeune skateur qui se fait violemment réprimander par un homme à Larache ont suscité de vives réactions et sont très vite devenues virales sur les réseaux sociaux.

L'incident s'est produit vendredi dernier sur la place Tahrir à Larache, lorsqu'un individu a agressé violemment l'un des jeunes skateurs, les obligeant à quitter les lieux. Dans la vidéo, filmée par un étudiant qui fait également partie du groupe, on voit le jeune immobile qui semble dans l’incompréhension totale face à son agresseur.

L'homme finit lui déchirer son t-shirt avant de lui confisquer son skate et de s'en prendre à un autre jeune qui filmait. Le tout sous le regard des passants et du gardien de la place.

Interrogés par le site local Larachecity.com, l'agresseur et le gardien donnent leur version des faits. Selon eux, la place Tahrir est un espace dédié aux familles, très fréquenté par les personnes âgées et les enfants en bas âge. Mohammed al-Fassi (l'agresseur) et Mohamed Misbahi, le gardien de la place, expliquent que les adolescents s'en sont pris à eux et auraient même essayé d'agresser physiquement le gardien qui les sommait de jouer ailleurs.

L'agresseur montre ensuite une femme assise sur un banc avec une poussette et explique que c'est justement pour assurer le calme et la sécurité aux familles qu'il s'en est pris au jeune skateur.

"Si nous avions un lieu où faire du skate, on ne nous retrouverait pas ailleurs"

Le jeune, quant à lui, s'est exprimé dans une vidéo. Il montre, photo à l'appui, qu'il fréquente le parc depuis 2003 et assure ne vouloir déranger personne. "Ce n’est pas la première fois que l'on nous chasse de cette manière, et qu'on s'attaque à nous. Pourtant, nous ne cherchons à nuire à personne. Si nous avions un lieu où faire du skate, on ne nous retrouverait pas ailleurs".

La vidéo postée sur la page de Badr El, un étudiant à l’Institut technique agricole de Larache, également présent au moment des faits, a réussi à atteindre plus de 120.000 personnes et à susciter une vague de soutien et d'encouragement envers les jeunes. Les internautes marocains se sont ainsi mobilisés autour du hashtag #skateisnotacrime ("le skate n'est pas un crime").

LIRE AUSSI: