Le roi Mohammed VI reçoit le prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED VI
MAP
Imprimer

DISTINCTION - Le prix de la Reconnaissance Spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement inter-culturel a été décerné, lundi à New York, au roi Mohammed VI, par la Coalition mondiale pour l'espoir (The Global Coalition for Hope). C’est le prince Moulay Rachid qui a reçu cette prestigieuse distinction au nom du roi, lors d’une cérémonie organisée à la Public Library de New York, sous le patronage de l’organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en présence de chefs d’États, de représentants du corps diplomatique accrédités aux Nations Unies et à Washington, ainsi que de personnalités du monde politique, des arts et de la culture.

La directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, qui a présidé cette cérémonie, a rappelé, à l’occasion, avoir été, il y a deux mois, invitée par le roi à visiter la ville de Fès, "une cité magique avec sa médina, qui est inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco". Et de saluer "le soutien généreux du roi grâce auquel cinq des plus anciennes Médersas datant du 14e, 15e et 16e siècles ont été restaurées".

"Dans les ruelles étroites de la médina, j’ai pu constater la ferveur, l’amour et l’enthousiasme qu’éprouve le peuple marocain à l’endroit du souverain, notamment au moment où nous visitions les Médersas. C’était, en effet, un moment de communion et de respect à l’égard de la religion musulmane", a souligné Irina Bokova, se remémorant sa visite de la médina de Fès en compagnie du souverain.

L’approche du roi visant la promotion des valeurs de tolérance, d’altérité et du juste milieu "constitue une réponse à l’extrémisme et aux idées radicales en consolidant les valeurs du respect mutuel et d’ouverture", a-t-elle affirmé.

Avis partagé par l'ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale du président George W. Bush, Juan Zarate. Dans une déclaration relayée par la MAP, il a estimé que "Le Maroc, sous le leadership éclairé du roi Mohammed VI, constitue un rempart contre l'extrémisme religieux, et se positionne en tant que modèle d’une société musulmane tolérante et ouverte sur le monde",

Le chef d’État malien, qui s’est vu décerner, lors de la même cérémonie, le prix du Leadership courageux, a affirmé, pour sa part dans une déclaration rapportée par la MAP, que le fait d’être consacré aux côtés du roi Mohammed VI "constitue un grand signe et un grand honneur pour moi dont je rends grâce à Dieu".

Pour Joël Ruet, président du think tank international, The Bridge, ce prix témoigne de "la cohérence et de la constance" du leadership et de la vision du souverain. Et d’ajouter qu’il s’agit d’"une reconnaissance internationale des politiques royales tournées vers la croissance et le développement inclusifs".

Ancien Premier ministre britannique, Tony Blair s'est également exprimé, se disant "particulièrement heureux pour Sa Majesté le Roi Mohammed VI" suite à l’octroi de ce prix au souverain qui le "mérite amplement".

La Coalition mondiale pour l’espoir est un réseau de trois fondations à but non-lucratif basées à New York, Zurich et à Hong Kong. Cette coalition a mis en place une plate-forme mondiale pour récompenser et encourager les personnes courageuses qui s’élèvent contre la terreur et la violence, afin de préserver notre patrimoine culturel commun et construire des passerelles entre les cultures.

LIRE AUSSI: