Quatre jeunes marocains lancent CreaSouk, première plateforme au Maroc dédiée à la création de boutiques en ligne

Publication: Mis à jour:
CREASOUK
Créasouk
Imprimer

TECHNOLOGIE - Créer au Maroc un site internet en cinq minutes, gratuitement, pour y vendre ses créations ou produits? C'est l'offre proposée par CreaSouk, startup marocaine dédiée au e-commerce lancée en juin dernier.

CreaSouk est née d'une collaboration entre Nil Amara et Youssef El Boujamaoui, respectivement CEO et CTO de la jeune structure. "Je bossais à Paris dans une start-up et, parallèlement, j'avais créé une marque de vêtements", raconte Nil Amara au Huffpost Maroc. "Je n'y connaissais rien en informatique, mais je cherchais un moyen de vendre mes t-shirts. Je suis donc passé par une plateforme qui permet de créer une boutique sans avoir beaucoup de connaissances, pour une trentaine d'euros par mois", poursuit le jeune entrepreneur. L'initiative lui a plu et l'idée de lancer la même activité au Maroc lui est ensuite venue. "Mais c'était impossible car il ne s'agissait pas de la même devise, les moyens de paiements étaient incompatibles, et il n'y avait pas de livraison possible", se souvient-il.

Sa rencontre par hasard avec Youssef, à la faveur d'une recherche sur internet pour trouver un nom de domaine pour son site, sera la clé pour solutionner ces contraintes. "Youssef travaillait déjà dans le e-commerce au Maroc. Il possédait les bases techniques et, surtout, il connait le marché marocain", explique Nil. Tous deux montent alors une équipe à laquelle se joignent Mohamed Amine Rafaï et Rachid Rachdi, deux développeurs web. Les quatre marocains s'attellent ensemble à la création de leur service, baptisé CreaSouk.

S'adapter au marché local

CreaSouk est une plateforme numérique PaaS (Platform as a Service, ou plateforme en tant que service, ndlr), qui fournit l'environnement informatique adéquat pour permettre de se lancer dans le e-commerce en ouvrant une boutique en ligne et ce de manière gratuite. Le format permet ainsi aux utilisateurs de créer un site en utilisant des outils pré-configurés fournis par le fournisseur (hébergement du site, stockage, design, développement...) Une offre jusqu'alors totalement inédite au Maroc.

Les créateurs de CreaSouk rappellent qu'ouvrir sa boutique au Maroc est un véritable casse-tête, soulignant la difficulté de trouver un local ou de gérer les formalités administratives. Or, avec un taux de pénétration d’Internet le plus haut d’Afrique à 50,4%, les Marocains sont de plus en plus connectés. Et à l'ère des tablettes et des smartphones, le numérique offre de nombreuses solutions en matière de commerce. Mais lancer sa boutique en ligne peut également s'avérer difficile lorsque les moyens financiers ou le manque de compétences informatiques ne le permettent pas.

"CreaSouk est parti du constat suivant: créer sa boutique en ligne ici est compliqué et cher. Le marché existe, la demande est croissante mais jusqu'à présent l'offre ne suivait pas", avance Nil. "On croit au pouvoir de l'individu à créer de la matière et laisser sa créativité prendre le pas", ajoute-t-il.

Sur le modèle de sites comme Magento, Shopify ou Prestashop, des plateformes internationales à succès mais qui ne sont pas adaptées au marché marocain, le principe semble relativement simple: choisir un thème, un nom pour sa boutique, renseigner ses informations personnelles et la boutique est en ligne et fonctionnelle dans les minutes qui suivent. Chaque vendeur dispose d’un espace de gestion intuitif pour gérer sa boutique lui-même, du design de l'interface à la facturation.

boutique en ligne

Une des boutiques créée sur la plateforme CreaSouk

Pour se rémunérer, l'équipe prend des commissions sur les ventes entre 2.9% et 6.9%, en fonction du panier moyen des boutiques (plus le montant est élevé, plus la commission baisse). Elle propose également des modules et thèmes payants pour booster et améliorer l'apparence des boutiques en ligne et des formules mensuelles avec des fonctionnalités plus avancées (299 DH pour la formule pro, et 590 DH pour la business). "La version standard et gratuite propose tout de même des options largement suffisantes pour débuter son activité en ligne", relativise le CEO.

Petit plus: les créateurs du site ont tenu à repousser les barrières de la langue, qui souvent posent obstacle dans la création d'un site. La plateforme propose de créer sa boutique en ligne en arabe, langue très souvent absente des sites de e-commerce.

D'ambitieux objectifs

Mise en ligne depuis le mois d'août, la start-up héberge pour l'instant près de 87 boutiques. On y trouve des vendeuses de caftan, des vendeurs de gadgets high-tech, de produits bio et santé mais aussi de l'artisanat marocain. Un vaste souk virtuel où particuliers, sociétés et auto-entrepreneurs peuvent s'enregistrer.

CreaSouk espère élargir son offre au delà des frontières marocaines pour viser un plus vaste public. Le quatuor travaille sur un projet de plus grande envergure et souhaite proposer ses solutions aux autres pays du Maghreb. "Il nous aura fallu sept mois de conception pour livrer cette plateforme qui est inédite au Maroc, mais aussi au Maghreb, en Afrique et dans la région MENA. De nombreux facteurs confirment la tendance du e-commerce, qui fonctionne très bien en Europe et Outre-Atlantique. Que vous soyez une entreprise familiale, un petit artisan ou une marque de renom, CreaSouk s'adapte à tous les profils", assure Nil Amara.

Mais les quatre jeunes entrepreneurs ne s'arrêtent pas là... Ils ont pour ambition de lancer 1000 boutiques avant la fin de 2018, et de devenir, à long terme, la référence PaaS e-commerce en Afrique et au Moyen Orient.

LIRE AUSSI: