Le FIBDA d'Alger revient le 2 octobre, le prix de l'entrée fixé à 300 dinars

Publication: Mis à jour:
BD
HuffPost Algérie
Imprimer

La dixième édition du Festival International de la bande dessinée d'Alger se tiendra du 2 au 7 octobre à Alger. Pour cette édition anniversaire, le FIBDA voit les choses en grand et se tiendra à deux endroits simultanément : l'esplanade de Riad el Feth et le Palais de la culture Moufdi Zakaria.

Afin de faciliter le transport des visiteurs, des navettes feront le déplacement entre l'esplanade de Riad el Feth et le Palais de la culture.

"De plus, les visiteurs qui le souhaitent pourront également stationner leurs voitures au Palais de la culture et prendre les navettes pour un maximum de facilité" précise Dalila Nedjem, la commissaire du Festival.

En plus des différents stands d'exposition, le public aura droit à des conférences, des ateliers pour enfants, des concours et autres activités ayant un lien avec la bande dessinée .

Plus de quarante pays seront représentés par une soixantaine d'invités, dont des "vedettes" de la bande dessinée nationale et internationale, précisent les organisateurs. Des auteurs venus du monde entier comme Richard Marazano ou David Andrade viendront échanger avec des jeunes artistes et des adeptes du neuvième art.

Nouveauté cette année, le prix de l'accès "journée" a été fixé à 300 dinars pour les plus de 12 ans. Il y a également des “pass”qui coûtent moins cher qui comprennent des accès pour une semaine à 600 dinars.

Des bracelets seront mis à la disposition de ceux qui souhaitent avoir accès aux deux sites, aux conférences et à la navette gratuitement.

Alors que les premières éditions du FIBDA offraient une entrée gratuite, Dalila Nedjem explique cette hausse des prix par un souhait "de valoriser la culture" et estime que le prix de l'entrée peut être expliqué par "l'extrême qualité des conférences".

Parmi les conférences proposées au public, une intervention de Jacques Ferrandez, auteur de bande dessinée français de plusieurs œuvres comme « Alger la noire » paru en 2012. Son intervention est intitulée "Le roman soluble dans la BD".

La commissaire du festival, reviendra également sur les dix années de vie du festival qui ont permis de partager et d'échanger dans le monde culturel en Algérie et à l'étranger.

Parmi les œuvres exposées, une rétrospective d’El Manchar, des travaux de l'atelier d'échange entre des artistes italiens et algériens et une exposition des lauréats des concours organisés par le FIBDA depuis la première édition.

Comme à son habitude, le Cosplay concours de déguisement, reviendra pour une nouvelle édition. Cette année, les participants " défileront dans une salle de spectacle qui peut accueillir jusqu’à 400 personnes, "précise Salim Brahimi, responsable du concours.

En ce qui concerne les ateliers encadrés par des professionnels, qui proposent notamment des formations en « écriture scénaristique », il faudra s'inscrire sur le site internet du Festival pour pouvoir y participer.

Pour les amoureux du cinéma, les films "Valerian et la cité des mille planètes" de Luc Besson et "Macadam Popcorn" de Jean Pierre Pozzi seront projetés.

Cinéma, conférences, ateliers, expositions d'oeuvres d'artistes belges, cubains ou algériens,ce nouveau festival promet un contenu riche et varié.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
       
        Loading...